EnvironnementDow élabore des résines à faible émission de styrènePour lutter contre les émissions de styrène dans les ateliers de fabrication de matériaux composites, Dow met au point deux nouvelles résines époxy qui divisent par deux les émissions styréniques.

Partager

Environnement

Dow élabore des résines à faible émission de styrène

Pour lutter contre les émissions de styrène dans les ateliers de fabrication de matériaux composites, Dow met au point deux nouvelles résines époxy qui divisent par deux les émissions styréniques.

De l'air ! Pur. Les ateliers de fabrication de matériaux composites à base de résine époxy vynil ester (bateaux, cuves, tuyaux, etc.) vont enfin pouvoir respirer. Deux nouvelles résines lancées par Dow en février réduisent en effet les émissions de styrène de 50 % ! Utilisé comme comonomère, le styrène, volatil à température ambiante, atteint très souvent des taux de concentration compris entre 100 et 200 ppm (parties par million) dans les ateliers. Or l'application de la résine, manuelle (pinceau, roulette), engendre, au-delà d'une exposition prolongée à 50 ppm, " des effets semblables à ceux de l'alcool ", explique Lorraine Moore, responsable des questions environnement pour les résines époxydes chez Dow. Les mesures de prévention " classiques " (ventilation, enceintes fermées, moulage sous vide, équipements de protection) ne suffisent pas toujours. D'autant plus que les pays européens révisent à la baisse les seuils d'exposition aux émissions de styrène. Du coup, le Groupement européen des plastiques renforcés/matériaux composites (GPRMC) s'est engagé en juillet 1993 à ce que l'exposition maximale pendant huit heures n'excède pas 50 ppm dans tous les pays à partir de juin 1996. Avec ses deux résines, Dow devance l'appel. Sept ans de recherche dans son laboratoire de Rheinmüsnter, en Allemagne, et 2 millions de dollars ont été nécessaires au chimiste pour aboutir. Rechercher un substitut ? " Le styrène est le monomère idéal ", confie Philippe Chatton, chef produit époxy. Dow s'est alors rabattue sur une voie déjà explorée : ajouter de la cire à la résine. " La cire se comporte comme un film étanche qui piège le styrène et évite les émissions. " Avec un inconvénient : "Elle nuit à l'adhérence de la résine. " Les chercheurs ont alors développé deux additifs supplémentaires. Un promoteur d'adhésion, d'une part, qui va accrocher la résine sur son support, et un stabilisant, d'autre part, qui va homogénéiser le mélange.Résultat ? " Les résines affichent les mêmes propriétés de résistance à la corrosion et aux agressions chimiques que les résines époxy standard ", affirme Lorraine Moore. Seul le coût diffère. De 5 à 10 % de plus que le grade standard. Mais Dow compte bien en vendre 200 tonnes en 1994.







USINE NOUVELLE - N°2449 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS