Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Environnement : Séché va acquérir Tredi

, ,

Publié le

Les entreprises citées

La société lavalloise de traitement de déchet Séché environnement veut acquérir son concurrent Tredi (169 millions d'euros de chiffre d'affaires, 3.9 millions d'euros de résultat net part du groupe en 2001).

Le nouveau groupe devrait réaliser un chiffre d'affaires de 350 millions d'euros, s'installant sous réserve des autorisations des autorités de la concurrence clairement à la troisième place du marché hexagonal.

Outre le flottant coté en bourse, Tredi est détenu à 43% par son ancienne maison mère EMC et à 28% par le fonds d'investissement Apax partners. Les deux sociétés avaient déjà failli fusionner en 1997, l'opération ayant achoppé alors sur des questions de valorisation.

Pour Séché (15,2 millions d'euros de résultat net, 107,5 millions d'euros de chiffre d'affaires), l'opération permet de franchir une nouvelle étape de son développement.

Après une croissance essentiellement interne, depuis sa fondation en 1986 par la création d'un centre d'enfouissement de déchets ménages, puis industriels, à Changé près de Laval, le groupe avait déjà repris à l'automne 2001 Alcor, le pôle environnement de la Caisse des dépôts.

L'opération permet à Séché, jusque là très centré sur le marché des collectivités, de s'étendre dans le traitement des déchets industriels qui pèseront 60% du chiffre d'affaires.

Outre le traitement des équipements (transformateurs...) contaminé par le pyralène , son métier historique, Tredi exploite des centres de régénération de solvants ou de traitements physico-chimiques, et des incinérateurs de déchets industriels, dont le plus important est à Salaises (Isère). Autant de métiers où il en concurrence avec les filiales de Vivendi Environnement (Sarp) et de Suez (Sita). Il possède aussi en Alsace, Stockamine, le seul centre de stockage souterrain français(classe 0).Avec des implantations en Amérique latine ou en Hongrie, iI ouvre aussi les portes de l'international à Séché resté jusque là franco-français.

A l'issu d'une opération combinant offre publique d'achat et offre publique d'échange,

qui valorise Tredi 266 millions d'euros, Joël Séché, fondateur et actionnaire majoritaire de Séché Environnement devrait détenir 46% du nouvel ensemble (63% des droits de vote). Ce, à coté des deux actionnaires actuels de Tredi qui ont prévu de conserver une participation de 13% (9% des droits de vote) pour EMC et de 7% (6% des droits de vote) pour Apax.

Pierre-Olivier Rouaud

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle