Environnement - Programmes pour la présidentielle

Partager

Nathalie Arthaud
Possible seulement en confiant aux citoyens la planification de la production en choisissant de préserver les ressources ; contre toute augmentation de prix ou taxes nouvelles pour parvenir à préserver l’environnement ; ne pas interdire certaines techniques comme les OGM ou le nucléaire, mais les soumettre au contrôle de la population ;

François Bayrou
Création d’un fonds d’investissement dédié au développement durable, alimenté par les quotas carbone, l’investissement privé et l’épargne populaire ; création d’un malus environnemental pour les produits les plus nuisibles ; simplifier les mécanismes de certificats d’économie d’énergie ; création d’un organisme public-privé pour accompagner la rénovation énergétique ; moduler la taxe sur le foncier bâti en fonction de la performance énergétique des bâtiments ; moduler l’impôt sur les sociétés au niveau européen en fonction des performances environnementales.

Jacques Cheminade
Supprimer le principe de précaution ; soutien au ferroutage ; relance de l’aérotrain de l’ingénieur Bertin (coussin d’air) ; gros investissements sur les transports publics dans les agglomérations.

Nicolas Dupont-Aignan
Création de pôles de compétitivité dédiés à l’environnement ; mise sur pied d’un grand service public du recyclage et des filières de substitution aux hydrocarbures (énergie, plastique) ; réquisition de Total pour mieux réguler le prix de l’essence et consacrer une partie de ses 10 milliards de bénéfices à la transition énergétique ; consolidation et renforcement des filières d’énergie marine renouvelable ; dans les DOM-TOM, production de méthanol à partir de la canne à sucre et équipement en photovoltaïque des mai­sons et des toits de bâtiments commerciaux et industriels.

François Hollande
Diversification des sources d’énergie, tout en préservant l’indépendance énergétique de la France ; lancement d’un plan pour l’isolation thermique d’un milliard de logements par an ; proposition de création d’une Organisation mondiale de l’environnement auprès des Nations Unies.

Eva Joly
Adoption d’une loi d’urgence écologique dès l’élection, pour rétablir les mesures du Grenelle de l’environnement et instaurer un moratoire sur les OGM, les gaz de schiste et les projets pharaoniques ; encouragement des initiatives locales citoyennes en régions pour créer des usines de méthanisation ; appels d’offres publics pour les grands chantiers ; investir quatre milliards d’euros par an dans les transports alternatifs à la voiture et au camion.

Marine Le Pen
Favoriser l’innovation écologique des PME dans le cadre de la réorganisation de la production agricole et industrielle ; respect des obligations légales environnementales, tant dans les processus de production que de recyclage ou rejet des déchets, contrôlé par les services déconcentrés de l’Etat.

Jean-Luc Mélenchon
Programmation des investissements publics, des emplois et des formations nécessaires à la sobriété, à l’efficacité énergétique et à la diversification des sources d’énergie ; plan national de remise aux normes énergétiques des logements et des bâtiments publics ; développement de transports publics de proximité gratuits, du transport ferroviaire et fluvial, du transport maritimecôtier ;grand plan ferroutage (mettre sur des trains les camions traversant la France entre la frontière belge et la frontière espagnole) ; allongementdes garanties des produits, pour favoriser leur usage à long terme ; renforcement de la législation contre l’utilisation de molécules chimiques nuisibles pour la santé ; interdiction des OGM en plein champ et de la vente libre des pesticides et herbicides chimiques nocifs pour la santé.

Philippe Poutou
Transition énergétique surtout ; transports en commun publics et gratuits, pris en charge par les employeurs pour leurs salariés ; interdiction des OGM ; interdiction progressive des engrais et pesticides chimiques ; aller progressivement ver une généralisation de l’agriculture biologique ; principe de précaution pour les produits dangereux, dont la production pourrait être encadrée par les salariés ; reconversion industrielle des secteurs les plus polluants (pétrochimie vers le renouvelable, automobile vers véhicule propres et transports en commun).

Nicolas Sarkozy
Poursuite du Grenelle de l’environnement.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS