Entretien « Un intérêt tardif pour l'international »

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Enquête Diplômée de Polytechnique, promotion 1992, Nathalie Kosciusko-Morizet estime que la diversité des débouchés de l'école est bonne pour l'économie.

Quand Nathalie Kosciusko-Morizet arrive à Polytechnique en 1992, les laboratoires de recherche s'ouvrent à peine aux élèves. Depuis, elle a croisé beaucoup de polytechniciens, notamment au ministère de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, qu'elle a dirigé de 2010 à 2012. Député UMP de l'Essonne, elle suit de près les évolutions du plateau de Saclay.   Comment se sont passées vos années à Polytechnique ? J'ai bénéficié de la variété des formations de l'école, sa vraie valeur ajoutée. Elle réussit à atteindre l'excellence dans plusieurs disciplines, sans contrarier le désir des élèves de passer de l'une à l'autre. Je trouvais la chimie très ludique, et j'en ai beaucoup fait, tout comme[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte