Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Entrepreneuse, fonceuse, frondeuse

,

Publié le

La cofondatrice de The Family, l’accélérateur parisien de start-up, veut mener la révolution numérique. Alice Zagury, caractère bien trempé et volonté de fer, cultive les jeunes pousses dans son club très privé avec pour ambition de lancer la prochaine génération de stars du numérique.

Entrepreneuse, fonceuse, frondeuse
L’incubation n’est pas là pour apporter aux entrepreneurs un bureau et une photocopieuse. Ils se débrouillent.
© luc pérénom

C’est une va-t-en-guerre qui débarque, crinière frisée au vent, pour bousculer les codes des startup. Alice Zagury, à peine 30 ans, n’est pas du genre à s’accommoder des situations établies. Assise sur son confortable canapé blanc, sous la verrière du nouveau lieu de résidence de l’accélérateur d’entreprises The Family, dans le Marais, elle lâche des vérités à contre-courant sur les jeunes entreprises du numérique. L’incubation ? « On n’est pas là pour leur apporter un bureau et une photocopieuse, assène-t-elle. Ils se débrouillent dans leur appartement, quitte à habiter ensemble. » Le mentorat ? « On n’y croit pas du tout en France, tranchet- elle. Ce sont bien souvent des gens qui viennent vous raconter la vie, mais que l’on a du mal à faire parler vrai. »

Histoire d’amour professionnel

Le « parler vrai » justement, c’est un peu la marque de fabrique d’Alice Zagury. Oussama Ammar, l’un de ses deux associés dans The Family, la définit comme un mélange. « À la fois beaucoup d’instinct, une grande intégrité morale et un caractère entier, détaille-t-il. Elle se montre très honnête, les gens savent toujours ce qu’elle pense d’eux, en bien ou en mal ! »

Ce caractère bien trempé lui permet de se forger une idée précise de l’accompagnement des entreprises du numérique. Son expérience précédente au sein de l’association Silicon Sentier, pour laquelle elle lance le Camping en 2011, l’un des premiers accélérateurs de la capitale, lui met le pied à l’étrier. « Je leur avais proposé un projet du type Y Combinator ou Techstars, raconte-t-elle. Je suis partie un mois à la rencontre de ces accélérateurs américains et j’ai repris leurs ingrédients pour le Camping. Puis, au bout de trois saisons, je me suis rendu compte que faire du copier-coller était une erreur ! »

Trop à l’étroit dans le Silicon Sentier, la diplômée de l’EM Lyon (des études qui l’ont décues) décide de monter sa propre structure. Elle provoque la rencontre avec Oussama Ammar, un serial entrepreneur libanais installé à San Francisco, et c’est le déclic. « Nous sommes tombés amoureux professionnellement et nous avons fondé The Family », s’amuse-t-elle. Nicolas Colin, énarque, coauteur du rapport sur la fiscalité du numérique et également entrepreneur, complète la tribu. Oussama s’occupera d’éduquer les start-up, Nicolas de sensibiliser l’establishment à la révolution numérique, et Alice d’en être la patronne. « C’est la gardienne de la culture de l’entreprise, explique Nicolas Colin. Elle l’inspire, la dirige et construit son image. »

Tous les trois mettent en place le modèle de The Family, avec pour ambition d’accompagner une centaine d’entreprises par an. Ce qu’ils apportent aux start-up ? D’abord de l’éducation, avec des ateliers de formation quotidiens, des rencontres avec l’écosystème de l’entrepreneuriat et du monde des affaires. Ensuite, des privilèges, avec des outils conçus spécialement pour les jeunes entrepreneurs, comme un package juridique pour lancer l’entreprise mis au point en collaboration avec un cabinet d’avocats. En contrepartie, ils prennent 1 % du capital des entreprises accompagnées, en espérant, qu’à terme, quelques-unes deviennent les futures stars du numérique.

Se démarquer

Le tout emballé dans un design et une rhétorique qui font la marque de fabrique du nouvel accélérateur. Alice Zagury ne laisse rien au hasard. Du lieu choisi en plein coeur de Paris, qu’elle a décoré avec soin, à la charte graphique de The Family, réalisée par sa soeur, Nelly Zagury, en passant par le vocabulaire guerrier employé pour les événements («koudétat », pour les sessions de formation du samedi, « les Barbares attaquent », pour les conférences réunissant grands groupes et jeunes pousses numériques, ou encore « hackers on the runway », la grande conférence prévue les 1er et 2 juillet sur la manière dont le numérique pourrait bousculer l’industrie du luxe…). « Quand elle veut quelque chose, elle concentre énormément d’énergie pour atteindre son but », souligne Nicolas Colin. Une volonté de se démarquer, pour se faire remarquer, qu’elle assume. Ce qu’elle souhaite, c’est avoir un impact sur toute une génération d’entrepreneurs. Plus de 120 start-up sont devenues membres de The Family. Et la liste d’attente pour intégrer l’incubateur est encore longue.

En quelques mots

  • Geek "Je ne suis pas geek, parce que je ne code pas. Mais je “hacke” à mort !"
  • Artiste Le monde de l’art l’a toujours attirée. Son premier job : créer l’incubateur du 104 où artistes et ingénieurs se côtoient.
  • Famille Un père psychiatre dans les hôpitaux, une mère membre de la Commission pour l’indemnisation des victimes de la Shoah. "Ils ont les mains dans la citoyenneté", admire-t-elle.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus