Technos et Innovations

Entrepôts de données : Oracle et HP lancent des serveurs pré-configurés

, ,

Publié le

La terre vient de trembler au Moscone Center de San Francisco, où Oracle tient salon du 21 au 25 septembre. En cause, de nouveaux entrepôts de données « pré-packagés », incluant du matériel HP et des logiciels Oracle

Entrepôts de données : Oracle et HP lancent des serveurs pré-configurés

C'est bien souvent à l'occasion de son salon annuel OpenWorld qu'Oracle fait ses annonces les plus fracassantes. En 2006, l'éditeur promettait une assistance technique pour la distribution Linux de son concurrent Red Hat. L'édition 2007 fut quant à elle marquée par l'annonce de la dernière génération de sa base de données (la 11g). Le crû 2008 ne fait pas exception. Oracle vient d'y faire une entrée remarquée sur le marché des équipements, en partenariat avec HP. Au programme : une nouvelle HP Oracle Database Machine censée multiplier par dix la performance des entrepôts de données (datawarehouses), ces bases de données où sont consolidées toutes les informations de l'entreprise.

Vente couplée de serveurs et de logiciels

Déjà disponible, la nouvelle Database Machine fédère dans une même armoire une grille de huit serveurs HP ProLiant DL360 motorisés par Oracle Enterprise Linux - sur lesquels la base de données 11g peut être installée - et une grille de quatorze serveurs de stockage HP ProLiant DL180 servers (rebaptisés Oracle Exadata Storage Servers), d'une capacité de stockage maximale de 168 teraoctets. Le principal intérêt de cette architecture « massivement parallèle » consiste, selon Oracle, à accélérer les temps de traitement des requêtes dans les entrepôts de données. Comment ? En stockant les logiciels au plus près des données, dans une même armoire de stockage.

Dans l'air du temps...

Pour les spécialistes, cette HP Oracle Database Machine représente un gigantesque pavé dans la mare des « pure players » des entrepôts de données, comme Teradata ou Netezza, directement menacés sur leur pré carré des « bases décisionnelles ». Elle est en tout cas dans la lignée d'autres offres couplées déjà en vigueur ou en gestation chez les principaux concurrents d'Oracle. En mars, SAP annonçait ainsi de nouveaux serveurs NEC sous Linux préinstallés avec son progiciel de gestion intégré All-in-One et sa base de données MaxDB. Plus récemment, Microsoft s'est offert Datallegro, un spécialiste des appliances (boîtiers) d'entrepôts de données. Promettant d'y intégrer son système de gestion de base de données SQL Server...

Christophe Dutheil

Disponibilité et prix

-Environ 650 000 dollars (443 000 euros) par « Database Machine », selon l'Associated Press.
-HP Oracle Database Machine est commercialisée par Oracle, qui prend également en charge la maintenance des logiciels. Les équipements sont en revanche fournis et supportés par HP.
-Pour les entreprises disposant déjà d'un datawarehouse, les serveurs de stockage Oracle Exadata Storage Servers peuvent être achetés séparément.

Communication unifiée

Oracle a parallèlement dévoilé sa première suite de travail collaboratif et de communications unifiées : Beehive. A installer sur site ou disponible en mode hébergé (on-demand), Beehive intègre un client mail, une messagerie instantanée, un agenda, un calendrier et des espaces de travail partagés. Elle est facturée 120 dollars par utilisateur et par an.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte