Entre Rodez et Saragosse, les voitures pourront rouler à l'hydrogène

Dans le cadre d'un programme européen, un corridor d'expérimentation transfrontalier, entre la France, l'Andorre et l'Espagne, va être équipé de stations de production et de distribution d'hydrogène, pour promouvoir l'hydrogène mobilité sur un réseau grandeur nature.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Entre Rodez et Saragosse, les voitures pourront rouler à l'hydrogène

Un réseau d'une dizaine de stations à hydrogène va être déployé d'ici 2017 entre Rodez (Aveyron) et Saragosse en Aragon (Espagne). Ce corridor de 900 km permettra d'expérimenter la mobilité hydrogène à grande échelle. Sélectionné dans le cadre du programme de coopération transfrontalière Interreg/Poctefa 2014-2020 (Espagne-France-Andorre), le projet, baptisé H2Piyr, bénéficie de financements de l'Union Européenne à hauteur de 2,4 millions d'euros. "Il s’agit du premier corridor hydrogène transfrontalier en Europe", souligne Alain Picasso d'EDF en charge de la conduite du projet.

Associant des partenaires publics et privés français, espagnols et andorrans, et coordonné par la Feda (Foundation for the development of new hydrogen technologies in Aragon), H2Piyr mobilise, côté français, outre EDF, Madeeli (l'agence de développement de la région Occitanie) et la société H2 Impulsion, filiale de l'aveyronnais Ondulia, producteur indépendant d'énergies renouvelables, créée dernièrement pour développer de nouvelles activités liées à l'utilisation de piles à combustible hydrogène pour véhicules électriques.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une station hydrogène couplée à une centrale hydroélectrique en Ariège

Très concrètement, six nouvelles stations de distribution d'hydrogène, produit à partir d'énergie renouvelable seront construites. Quatre en Espagne, à Saragosse, Huesca, Fraga et Tarragone, une en Andorre et une en France, à Pamiers, en Ariège. Cette station sera mise en place par H2 Impulsion, qui compte la coupler à sa centrale hydroélectrique de Las Mijeannes, à Pamiers. "Une première en Europe", se félicite Lilian Cantos, président d'Ondulia. A ces six stations, s'ajouteront deux stations déjà en service côté espagnol à Huesca et Saragosse, une station en service à Albi (Tarn) et une station qui devrait entrer en service début 2017 à Rodez (Aveyron) dans le cadre d'un autre programme européen. Ce corridor pourrait très vite être consolidé par l'implantation de trois autres stations prévues à Toulouse par Engie, dont l'une à proximité de l'aéroport de Toulouse-Blagnac.

Au-delà des infrastructures, le projet H2Piyr prévoit aussi de déployer une flotte de 16 véhicules électriques à piles à combustible. A savoir, six voitures de tourisme, huit véhicules utilitaires et deux autobus. Une dizaine de vélos électriques, développés par Pragma Industries à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) seront aussi mis en service par H2 Impulsion à l'entrée d'un camping ariégeois. "L'objectif est de mettre à la disposition des collectivités et des entreprises un véritable banc de tests à échelle réelle pour promouvoir la mobilité hydrogène sur nos territoires et contribuer à structurer une filière hydrogène régionale", insiste Nicolas Schaeffer, directeur de l'agence Madeeli.

Marina Angel

0 Commentaire

Entre Rodez et Saragosse, les voitures pourront rouler à l'hydrogène

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie et Matières premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS