L'Usine Aéro

[Entracte - Livres] Last call d'Harry Gruyaert ou les aéroports sont des cathédrales modernes

Christophe Bys ,

Publié le

Dans Last Call (Ed. Textuel), le photographe Harry Gruyart qui a longtemps travaillé pour l'agence Magnum a rassemblé des images saisies dans un aéroport. Dans ce moment suspendu avant ou juste après le décollage. Des images géométriques et poétiques. 

[Entracte - Livres] Last call d'Harry Gruyaert ou les aéroports sont des cathédrales modernes
Coloriste et géomètre incroyable, Harry Gruyaert révèle et sublime la beauté des aéroports.
© Harry Gruyeart

Que vous ne preniez plus l'avion, parce que vous l'avez décidé pour des motivations écologiques ou parce que c'est plus difficile, ou que vous soyez peu familier des voyages aériens, vous devriez apprécier l'ouvrage de photographies du belge Harry Gruyaert. Paru il y a quelques mois, il est tout entier consacré à ces lieux extraordinaires que sont les aéroports, ces espaces cosmopolites par fonction, brassant des populations venues du monde entier, de tous milieux sociaux (ou presque). 

Des images Belles  comme une peinture faussement classique

S'il fallait caractériser le travail du belge Harry Gruyaert, on évoquerait forcément son sens de la construction des images à la géométrie toujours parfaite et la puissance de son travail sur la couleur, le rendant capable tout aussi bien de paradoxaux contrastes que d'images (on allait écrire des toiles) en demi-teinte. Notre lapsus est pour le coup révélateur : s'il est photographe, Harry Gruyaert compose des images que ne renieraient pas des peintres. 

La rencontre entre ce style et les aéroports offre un regard inédit sur ces lieux de passage, qu'on pourrait confondre, tant il existe une architecture propre, souvent monumentale (il faut rendre hommage à la grandeur de la créativité humaine et signifier la puissance du pays où l'on arrive ou dont on part) et fonctionnelle (il faut gérer des flux de personnes). Sans oublier tous ceux immobiles qui attendent un départ, un passage en douane.. "Les aéroports sont des lieux privilégiés car ils possèdent une théâtralité exceptionnelle.... C'est un spectacle que je ne cherche pas à comprendre mais dont la dimension visuelle m'attire irrépressiblement" écrit le photographe dans la préface.  

Aujourd'hui, qui voyage encore sans appareil photo pour ramener quelques souvenirs de ces escapades, l'appareil fût-il de plus en plus souvent un smartphone sophistiqué ? Le (grand) photographe, avec son oeil aguerri, commence à regarder et à capturer dès le départ, quand les autres s'agacent et s'impatientent. 

 

Last Call Harry Gruyaert Ed Textuel 39 euros 

 

 

Vu sur YouTube, un feuilletage de l'édition en anglais de ce même ouvrage, publié par Thames & Hudson.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte