[Entracte-Livres] "La clé USB", ou quand le prospectiviste angoisse

Dans "La clé USB" paru aux Editions de Minuit, Jean-Philippe Toussaint s'amuse avec un faux-roman d'espionnage qui cache un drame intime. Un conte sur la condition humaine où la maîtrise technologique ne réussit pas à faire disparaître la contingence des affaires humaines ? Ou un roman au dénouement inattendu et au déroulé à moitié raté ou réussi ? 

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Entracte-Livres]
Quels secrets révèlent cette clé USB ?

Selon qu'on est un chroniqueur littéraire consciencieux et qu'on finit jusqu'à la dernière page les livres sur lesquelles on doit écrire, ou un lecteur traditionnel qui a mille autres choses à faire dans sa vie, il n'est pas sûr qu'on réserve le même sort à La clé USB, le dernier roman de Jean-Philippe Toussaint. C'est un ouvrage en trompe l'oeil qui n'est pas ce qu'il semble être, soit un récit d'espionnage bancal et pour tout dire pas très intéressant... avant que n'arrive la fin du roman qui en révèle le véritable enjeu.

Prospectiviste à l'Union européenne

Le narrateur, Jean Detrez, est haut fonctionnaire à la Commission européenne, comme son père l'a été. Lui s'occupe de prospective et c'est le premier clin d'oeil du livre. Ce personnage censé prédire l'avenir se trouve embarqué dans une série d'aventures toutes plus invraisemblables les unes que les autres et surtout qu'il ne voit pas venir. L'avenir, dans ce court roman, est véritablement imprévisible.

Alors qu'il prépare une intervention sur la technologie de la blockchain pour un colloque nippon, le narrateur est approché par un quatuor de personnages étranges navigant entre la Chine et l'Europe centrale. Ils aimeraient bien que le responsable de la prospective relise leur dossier pour un appel d'offres. Demande sincère ? Manipulation ? Tentative de corruption ? Tout se complique quand, à l'issue d'un rendez-vous avec un des quatre personnages, le narrateur se convainc qu'il y a une entourloupe dans l'air. Cela le conduira en Chine chez un spécialiste du minage.. avant que...

Tintin et le bitcoin

Sans trop en révéler, le roman d'espionnage n'est qu'un prétexte à décrire un personnage obsessionnel et disons-le très angoissé. "J'avais même poussé le perfectionnisme, ou l'anxiété, jusqu'à me renseigner sur les principales curiosités touristiques de la ville et je tenais en réserve les noms du parc Jinshi Yuan et du temple Xingshui, si les investigations devaient aller plus loin sur les raisons de mon séjour".

Anxieux à tel point qu'il fixe son attention sur un détail alors que.. Reste que les péripéties du faux roman d'espionnage sont relativement ennuyeuses. Si on décide d'être gentil, on dira que c'est Tintin et la blockchain, qui incorporerait des pages de description sur les techniques de prévision de l'avenir, la blockchain, le minage et le bitcoin. Il doit exister des amateurs pour des intrigues aux rebondissements aussi peu vraisemblables.

Le voyage ou la destination ?

Si l'écrivain veut réserver une surprise finale au lecteur, il est préférable qu'il parvienne à l'intéresser durant toute la route qu'ils choisissent de faire ensemble. Si la lecture qui mène à la plus belle séquence est d'un vague intérêt, l'auteur prend le risque de perdre une partie des lecteurs en cours de voyage. A cette aune, La clé USB contredit l'adage qui irrigue tous les ouvrages new age de développement personnel, selon lesquels c'est le chemin qui compte et non la destination. Si le dénouement offre de lire l'histoire sous un oeil nouveau (et humide), il aura fallu pour cela traverser des pages qui en feront bailler plus d'un. Avis aux amateurs de voyages d'exception.

--------------------------------------------------

La clé USB, roman de Jean-Philippe Toussaint, Les éditions de minuit, 17 euros

0 Commentaire

[Entracte-Livres] "La clé USB", ou quand le prospectiviste angoisse

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS