[Entracte-Livre] Trop semblable à l’éclair, la chute des États-nations grâce aux voitures volantes

Et si les percées technologies et intellectuelles abattaient les États-nations ? Ada Palmer romance les intrigues politiques de ce nouveau monde dans un livre de science-fiction publié en octobre : Trop semblable à l’éclair.

Partager
[Entracte-Livre] Trop semblable à l’éclair, la chute des États-nations grâce aux voitures volantes
Un projet de taxi volant imaginé par Embraer, partenaire brésilien d'Uber.

L’hiver approche. Quel est le meilleur remède pour congédier le syndrome de dépression saisonnière ? Se blottir au chaud avec un livre qui égaye le petit monde de la science-fiction. Direction l’année 2454 avec un roman publié en octobre chez Le Bélial’ : Trop semblable à l’éclair, écrit par Ada Palmer et traduit par Michelle Charrier. L’autrice américaine rompt avec le motif récurrent de la dystopie pour imaginer un futur (presque) désirable.

Les voitures volantes derrière une nouvelle civilisation

Grâce aux voitures volantes, le nouveau moyen de locomotion dominant, un personnage peut rejoindre l’autre bout du globe en quelques heures. Que signifient les États-nations lorsqu’on se réveille au Chili pour aller travailler au Japon ? Ils ont disparu avec les religions organisées et la famille nucléaire. Même le travail ne régit plus la vie des individus.

Au XXVe siècle, les citoyens sont divisés en sept “ruches” différentes, en fonction de leur centres d’intérêt et de leur caractère. On retrouve parmi elles une ruche européenne ou une ruche Mitsubishi. Un lointain héritage du conglomérat japonais ? Le mystère flotte. Difficile, aussi, de ne pas penser à Uber et à ses projets de taxis volants lorsqu’un foyer du roman détient l’une des bases de données les plus précieuses sur Terre : celle de ce système de transport omniprésent. Un complot entourant cette néo-famille va rythmer les quelques 600 pages du livre.

Extrait

"Vous êtes cuisinier, ou c'est juste votre travail ?"

Quelle question rafraîchissante ! Dans notre troupe de dirigeants et de vocateurs, on pourrait presque se croire revenu au jours enfuis où chacun était son travail. M. Smith est banquier, Mme Christian infirmière, comme si vingt, quarante ou soixante heures par semaine réduisaient à néant les cent autres. Comment vous présentez-vous dans une réunion, lecteur ? Êtes-vous cuisinier ? Randonneur ? Lecteur ? Cinéphile ?

Nobles et transhumanistes

L’innovation technologique n’est pas la seule explication derrière la chute des États-nations. Professeure d’histoire, Ada Palmer relate également le retour en grâce fictif des idées des Lumières. Le style plaisant et éloquent du XVIIe siècle rencontre ainsi l’écriture inclusive.

Il y a de quoi redouter le livre d’une autrice qui confondrait métier et loisir. Étonamment, l’alliance bizarre fonctionne. De façon inédite, Ada Palmer semble restituer ce qui fait la grandeur des campus américains où la francophilie épouse les gender studies. Cela paraît loufoque : un livre où les transhumanistes coexistent avec les nobles. N’est-ce pourtant pas notre époque qui compte parmi ses dirigeants le sulfureux Elon Musk aussi bien que Carlos Ghosn et ses fêtes princières au domaine de Versailles ?

Extrait

Il reste une course à laquelle l'ambition s'attache toujours. Je ne pense pas ici à l'ambition des Humanistes, qui aspirent à la célébrité ; des Maçons, qui aspirent au pouvoir ; des Européens et des Mitsubishi, qui cherchent obstinément à se prouver entre eux la supériorité de leur strate-nation. Ce ne sont là qu'appétits ou jalousies revêtus de noms plus séduisants. Je parle de l'ambition primordiale qui nous a poussés à descendre des arbres et à lancer les premiers vaisseaux sur des océans à l'époque infinis, celle qui a conduit un unique singe courageux à s'approcher de ce destructeur céleste qu'est le feu et à le faire nôtre. Nous ne visons plus ni la Terre ni l'atome, lecteur, mais, tant que les Utopistes vivront et respireront, il ne renonceront pas à notre dernier grand rêve : les étoiles.

Intrigues politiques, crime, enquêtes policières et une dose de surnaturel… Le vernis de l’utopie va se craqueler au fil des pages et Ada Palmer finit par signer le début d’une saga prometteuse. 600 pages… Encore un pavé, pourriez-vous protester. Peut-être avez-vous aussi en mémoire ces personnages qui colmatent avec des livres les trous des maisons tombées sous les bombes. Au terme de la COP25, et en attendant l’avènement d’une catastrophe qui abattrait les murs de notre civilisation, nous ne pourrions nous passer de ces briques comme Trop semblable à l’éclair, qui ont fait le récit d’autres mondes possibles.

Ada Palmer, Trop semblable à l’éclair, Le Bélial’, 672 pages, 24,90 euros.

0 Commentaire

[Entracte-Livre] Trop semblable à l’éclair, la chute des États-nations grâce aux voitures volantes

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS