Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Enquête pour trafic d'influence sur le patron d'EDF Henri Proglio

, , , ,

Publié le , mis à jour le 10/06/2014 À 08H02

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "trafic d'influence" à l'encontre du PDG d'EDF, Henri Proglio, a-t-on confirmé le 8 juin de source judiciaire.

Enquête pour trafic d'influence sur le patron d'EDF Henri Proglio © D.R.

L'enquête, révélée par Le Point.fr, a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), créé en octobre 2013 à la suite de l'affaire Cahuzac.

Selon le site internet de l'hebdomadaire, Henri Proglio est soupçonné d'avoir "sponsorisé" son épouse, l'humoriste Rachida Khalil, sur les fonds d'EDF.

L'Office central de lutte contre la corruption "cherche à éclaircir des flux financiers qui mènent jusqu'au Liban, avec des détours par le Luxembourg et la Suisse", selon Le Point.fr.

"L'été dernier, plusieurs banques avaient signalé à Tracfin, le service spécialisé dans la lutte contre le blanchiment, d'étranges mouvements sur les comptes de Mme Proglio. Après presque un an d'enquête, la cellule de renseignements de Bercy a saisi le parquet de Paris, lequel aurait, d'après nos informations, ouvert une enquête préliminaire il y a quelques semaines", écrit le magazine.

Un "redressement" fiscal mais pas de financement par EDF

Dans un entretien au Monde mis en ligne le 9 juin au soir, Henri Proglio s'explique : "Concernant EDF, je n'ai à aucun moment fait pression, ni sur l'entreprise, ni sur aucun fournisseur ou prestataire, pour faire financer les spectacles de ma femme (...) Ni mon épouse ni moi n'avons été entendus par un service officiel. (...) En revanche, Rachida Khalil a eu un contrôle fiscal, qui vient d'aboutir, le 3 juin, à un redressement. Mais il porte sur des sommes sans rapport avec les chiffres évoqués", s'est justifié le dirigeant.

Selon lui, EDF n'a financé "aucun spectacle de sa femme". Electra, une association financièrement soutenue par EDF, a bien versé "60 000 euros pour un de ses spectacles en septembre 2012". "Mais dès que j'ai vu cela, j'ai pris mon chéquier et remboursé rubis sur l'ongle", a assuré Henri Proglio au Monde.

(avec Reuters)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle