Enquête ouverte sur Fiat pour des soupçons de "tromperie"

Le parquet de Paris a ouvert le 15 mars dernier une information judiciaire pour tromperie aggravée visant les dispositifs de contrôle aux émissions polluantes des véhicules diesel du constructeur italo-américain Fiat, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Cette enquête fait suite à la transmission des conclusions de la DGCCRF à la justice, tout comme elle l'a fait pour Volkswagen, Renault et PSA.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Enquête ouverte sur Fiat pour des soupçons de
Le parquet de Paris a ouvert le 15 mars dernier une information judiciaire pour tromperie aggravée visant les dispositifs de contrôle aux émissions polluantes des véhicules diesel du constructeur italo-américain Fiat, a-t-on appris mardi de source judiciaire. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

Après Volkswagen et Renault, Fiat est à son tour visé par une enquête des juges d'instruction pour tromperie aggravée visant les dispositifs de contrôle aux émissions polluantes des véhicules diesel. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait transmis ses investigations a propos de Fiat Chrysler à la justice, tout comme elle l'avait fait pour Volkswagen, Renault et PSA.

Les conclusions de la DGCCRF s'appuient sur les résultats des tests qu'elle a menés sur des véhicules ainsi que sur des documents transmis par le constructeur lui-même.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Après le scandale des logiciels truqués chez Volkswagen à l'automne 2015, les autorités françaises ont lancé des enquêtes sur les pratiques des constructeurs automobiles relatives aux émissions d'oxyde d'azote (NOx) considérées comme très polluantes.

Le parquet de Paris avait déjà ouvert des informations judiciaires sur Volkswagen et Renault. Le constructeur français PSA a vu le rapport de la DGCCRF à son sujet transmis à la justice, mais aucune enquête judiciaire n'a été ouverte pour l'instant. Seul Opel, la marque récemment acheté par PSA, a été exonérée de tout soupçon de tromperie sur les émissions de ses véhicules diesel par la DGCCRF.

Avec Reuters

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS