Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Enquête ouverte sur Fiat pour des soupçons de "tromperie"

, , , ,

Publié le , mis à jour le 22/03/2017 À 06H44

Le parquet de Paris a ouvert le 15 mars dernier une information judiciaire pour tromperie aggravée visant les dispositifs de contrôle aux émissions polluantes des véhicules diesel du constructeur italo-américain Fiat, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Cette enquête fait suite à la transmission des conclusions de la DGCCRF à la justice, tout comme elle l'a fait pour Volkswagen, Renault et PSA.

Enquête ouverte sur Fiat pour des soupçons de tromperie
Le parquet de Paris a ouvert le 15 mars dernier une information judiciaire pour tromperie aggravée visant les dispositifs de contrôle aux émissions polluantes des véhicules diesel du constructeur italo-américain Fiat, a-t-on appris mardi de source judiciaire. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier
© Benoit Tessier / Reuters

Après Volkswagen et Renault, Fiat est à son tour visé par une enquête des juges d'instruction pour tromperie aggravée visant les dispositifs de contrôle aux émissions polluantes des véhicules diesel. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait transmis ses investigations a propos de Fiat Chrysler à la justice, tout comme elle l'avait fait pour Volkswagen, Renault et PSA.

Les conclusions de la DGCCRF s'appuient sur les résultats des tests qu'elle a menés sur des véhicules ainsi que sur des documents transmis par le constructeur lui-même.

Après le scandale des logiciels truqués chez Volkswagen à l'automne 2015, les autorités françaises ont lancé des enquêtes sur les pratiques des constructeurs automobiles relatives aux émissions d'oxyde d'azote (NOx) considérées comme très polluantes.

Le parquet de Paris avait déjà ouvert des informations judiciaires sur Volkswagen et Renault. Le constructeur français PSA a vu le rapport de la DGCCRF à son sujet transmis à la justice, mais aucune enquête judiciaire n'a été ouverte pour l'instant. Seul Opel, la marque récemment acheté par PSA, a été exonérée de tout soupçon de tromperie sur les émissions de ses véhicules diesel par la DGCCRF.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle