Enlèvements au Niger: la polémique enfle

Les salariés d’Areva enlevés au Niger ont subi des carences dans le système de sécurité censé les protéger. Responsables nigériens et français s’accusent mutuellement de négligence.

Partager

Enlèvements au Niger: la polémique enfle

"Ils ont mal fait leur boulot". C’est un ancien responsable de la sécurité d’Areva qui parle, il accuse les forces de sécurité nigériennes de négligence. Le colonel Gilles Denamur envisage même "que des yeux se soient fermés du côté des forces de sécurité".

Les reproches fusent dans les deux camps. Dimanche soir, un porte-parole du gouvernement nigérien a affirmé qu’Areva avait refusé que son pays prenne en charge la sécurité de ses employés, préférant louer les services d'"agents privés non armés". Cette accusation a été rejetée par un porte-parole d’Areva, "nous n'avons jamais refusé aucune aide d'aucune sorte". Il reste qu’en effet, les sept personnes enlevées l’ont été à leur domicile, et que le garde en place n’était pas armé.

Légalement, les sociétés de sécurité privées ne peuvent pas armer leurs agents dans un autre Etat souverain. Tout doit être négocié : "Il y un système qui fait l'objet d'un accord avec les autorités du Niger, qui est rapporté aux autorités françaises. Il y a un accord cadre, Areva ne fait pas ce qu'il veut", précise le porte-parole de l’industriel.

Arlit, la ville du Nord du Niger qui abrite la mine d’Uranium exploitée par Areva, appartient à l’une des régions les plus dangereuses du monde, classée en zone rouge par le quai d'Orsay. Les experts s’accordent sur le fait que la sécurité n’était pas suffisante face au niveau de dangerosité. Quelque soit le responsable, les carences sont avérées.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne
RÉMY MAUCOURT

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

ARTICLES LES PLUS LUS