Quotidien des Usines

Enia échappe à la liquidation et devient Tecsom

, ,

Publié le

Social

Le tribunal de commerce de Sedan (Ardennes) a retenu, lors de l’audience du 1er juin, la proposition de reprise de l’entreprise Enia France à Glaire (Ardennes), présentée par Michel Grosselin, ancien cadre, notamment chez le fabricant de revêtement de sols suisse Forbo à Reims (Marne).

Au terme de plusieurs semaines et de trois audiences devant la juridiction commerciale, il restait le seul candidat.

La semaine dernière les juges consulaires lui avaient accordé un ultime délai pour boucler son tour de table et trouver les 5 millions d’euros nécessaires. Il a obtenu le soutien des conseils régional de Champagne-Ardenne et général des Ardennes, ainsi que de plusieurs établissements bancaires.

Le repreneur s’engage à maintenir 151 des 202 emplois d’Enia France qui va désormais s’appeler Tecsom.

Spécialisée dans la production de sols textiles (ex-Tarkett Sommer), Enia France, filiale du groupe suisse Enia, a vu son chiffre d’affaires passé de 70 millions d’euros en 2006 à 35 millions d’euros l’an dernier. Elle avait été placée en redressement judiciaire en janvier dernier.


De notre correspondant en Champagne-Ardenne, Pascal Ambrosi


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte