Eni prévoit de céder ou de coter une part de sa nouvelle division d'énergie renouvelable

MILAN (Reuters) - Le groupe italien d'énergie Eni a annoncé vendredi prévoir une cession ou une cotation en Bourse d'une part minoritaire de sa nouvelle division d'énergie renouvelable après avoir fait état d'un bond de son bénéfice au premier trimestre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Eni prévoit de céder ou de coter une part de sa nouvelle division d'énergie renouvelable
Le groupe italien d'énergie Eni a annoncé vendredi prévoir une cession ou une cotation en Bourse d'une part minoritaire de sa nouvelle division d'énergie renouvelable après avoir fait état d'un bond de son bénéfice au premier trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini

Cette division, qui comprend la production et la vente d'énergie renouvelable aux particuliers, pourrait être valorisée environ 10 milliards d'euros dans le cadre d'une introduction en Bourse, avait indiqué à Reuters une source le mois dernier.

D'autres groupes énergétiques en Europe, dont l'espagnol Repsol, envisagent une scission de leurs activités de renouvelables afin de lever des fonds pour réduire leur dette et financer leur retrait progressif du pétrole et du charbon.

Au premier trimestre, Eni a fait état d'un bénéfice net ajusté de 270 millions d'euros, un chiffre presque cinq fois supérieur à celui de la même période il y a un an. Ce résultat est cependant en dessous du consensus des analystes fourni par le groupe qui prévoyait environ 440 millions d'euros.

Eni a par ailleurs confirmé son objectif de production sur l'ensemble de l'année d'environ 1,7 million de barils équivalent pétrole par jour. Le groupe a ajouté qu'il investirait environ six milliards d'euros cette année.

La remontée des cours du brut a permis de doper le bénéfice des grands groupes pétroliers européens, qui voient désormais l'horizon se dégager après la crise due au nouveau coronavirus.

"Grâce à l'amélioration progressive de la situation sanitaire (...) nous avons pu améliorer nos perspectives pour les mois à venir et prévoyons une génération de cash flow disponible en 2021 de plus de trois milliards d'euros", a déclaré l'administrateur délégué d'Eni, Claudio Descalzi.

(Stephen Jewkes; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS