Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Engie s'intéresse à la branche énergies renouvelables du portugais EDP... mais n'a rien décidé

, , , ,

Publié le , mis à jour le 26/06/2018 À 11H39

Engie va-t-il marcher sur les plates-bandes du groupe chinois CTG ? Bloomberg rapporte le 25 juin que l'énergéticien français envisage de lancer une offre sur la branche énergies renouvelables du portugais EDP. Une antenne valorisée à 7,3 milliards d'euros et sur laquelle CTG a déjà lancé une offre. Engie affirme n'avoir rien décidé.

Engie s'intéresse à la branche énergies renouvelables du portugais EDP... mais n'a rien décidé
Engie envisagerait de lancer une offre sur la branche énergies renouvelables du portugais EDP.
© Aurélie Barbaux

Engie figure parmi les candidats qui envisagent de lancer une offre sur la branche énergies renouvelables du portugais EDP, rapporte le lundi 25 juin Bloomberg. Une telle offre pourrait modifier la donne pour China Three Gorges (CTG) qui a soumis une offre pour la totalité du groupe.

Engie prépare avec ses conseillers des offres potentielles pour tout ou partie d'EDP Renovaveis, dont la valorisation s'élève à 7,3 milliards d'euros, écrit l'agence en citant des sources proches du dossier.

Le groupe français est surtout intéressé par le portefeuille d'actifs américains mais il envisage de présenter une offre pour la totalité de l'activité énergies renouvelables, selon Bloomberg.

Engie pourrait même s'associer avec CTG

L'agence ajoute qu'EDP Renovaveis intéresse également d'autres producteurs d'énergie européens qui souhaitent se développer dans les renouvelables.

Les candidats se préparent dans l'éventualité d'un succès de l'offre du chinois CTG, qui serait amené à vendre certains actifs afin de s'assurer du feu vert des autorités de la concurrence, toujours selon Bloomberg.

Engie, poursuit l'agence, pourrait même s'associer avec le groupe chinois pour racheter des actifs et favoriser l'autorisation de l'opération aux États-Unis. Personne n'était joignable chez Engie dans l'immédiat pour un commentaire.

CTG a déjà lancé une offre en mai

CTG, qui possède 23% du capital d'EDP, a lancé en mai une offre de 3,26 euros par action sur le solde du capital, une opération susceptible d'atteindre 9 milliards d'euros.

Selon plusieurs sources, cette offre est préventive de la part du groupe public chinois, par crainte de se faire déborder par un concurrent européen.

A la demande de l’autorité de marché portugaise (CMVM), Engie a précisé dans un communiqué "qu’en tant qu’acteur majeur de l’énergie en Europe et à l’international, le Groupe analyse en permanence les opportunités d’investissement. Cela étant, aucune décision d'Engie n’a été prise concernant EDP Renováveis S.A. et le lancement d’aucune offre publique d’achat sur les titres d’EDP Renováveis S.A n’est actuellement en cours de préparation".


Avec Reuters (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle