Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Engie prend livraison du premier navire mondial pour le soutage de GNL

Léna Corot , ,

Publié le

Engie confirme ses ambitions dans le gaz naturel liquéfié (GNL) en prenant livraison avec ses partenaires du premier navire spécifiquement conçu pour le soutage de GNL. D'une capacité de 5 000 m3, l'Engie Zeebrugge, du nom de son port d'attache situé en Belgique, pourra ravitailler des navires opérant dans le nord de l'Europe.

Engie prend livraison du premier navire mondial pour le soutage de GNL
L'Engie Zeebrugge est le premier navire à des fins de soutage de gaz naturel liquéfié (GNL).
© Engie - DR

"Une première mondiale", s'est félicité Engie. L'énergéticien français, le belge Fluxys, les japonais Mitsubishi Corporation et NYK Line ont pris livraison d'un navire spécifiquement conçu pour le soutage de gaz naturel liquéfié (GNL). Baptisé Engie Zeebrugge, du nom de son port d'attache Zeebrugge, situé en Belgique, ce navire dispose d'une capacité de 5 000 m3, a annoncé Engie mercredi 15 février. Conçu pour approvisionner une grande diversité de navires, il pourra donc fournir du GNL comme carburant à des navires opérant dans le nord de l'Europe.

Des normes internationales sur les particules fines plus strictes

Pourquoi un navire pour le soutage de GNL ? Des critères de plus en plus stricts sont appliqués aux navires en vue de limiter leurs émissions d'oxydes d'azote (NOx), d'oxydes de soufre (SOx) et de dioxyde de carbone (CO2). Par exemple, l'Organisation maritime internationale (OMI) a récemment décidé de limiter les émissions de SOx à 0,5% contre 3,5% actuellement.

Les armateurs pourraient donc choisir de se tourner vers le GNL pour parvenir à atteindre ces normes de plus en plus strictes. En effet, les navires propulsés au GNL ont des émissions de CO2 et de NOx réduites respectivement de 25 à 80 % par rapport aux navires fonctionnant avec des carburants traditionnels, explique Engie.

Gas4sea, la nouvelle marque d'Engie

Mais, jusqu'à présent, aucun navire de soutage de GNL n'existait. Cela limite donc les possibilités de ravitaillement puisque les navires propulsés au GNL sont dépendants des sites de soutage fixes ou de camions citernes ayant une capacité plus limité.

Avec ses partenaires Mitsubishi Corporation et NYK Line, Engie a donc lancé la marque Gas4sea en septembre 2016 pour la commercialisation de services de soutage de GNL au plan international. La réception de ce navire est la première étape de ce plan. Le groupe industriel énergétique français s'ouvre donc un nouveau marché en tentant de contribuer au développement du GNL pour la propulsion des navires à travers le monde.

Ci-dessous, une vidéo du navire avant qu'il ne soit livré.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle