Engie précipite le départ de sa directrice générale Isabelle Kocher

 [ACTUALISÉ] La directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher, va quitter son poste plus tôt que prévu. Au lieu de partir en mai à la fin de son mandat, elle a présenté le 24 février sa démission, sur proposition du conseil d'administration. D'après les documents financiers publiés le 25 février, elle quittera le groupe avec 3,3 millions d'euros d'indemnités.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Engie précipite le départ de sa directrice générale Isabelle Kocher
Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, et Isabelle Kocher, directrice générale d'Engie sur le départ.

Actualisation du 25 février : La directrice générale d’Engie ne va pas aller au bout de son mandat. On le savait déjà : le conseil d’administration du groupe énergétique français a décidé début février d’écarter la seule femme dirigeante du CAC 40. Au lieu de partir en mai 2020, l’entreprise a annoncé lundi 24 février le départ immédiat d’Isabelle Kocher.

Selon les documents financiers publiés le 25 février, Isabelle Kocher sera indemnisée à hauteur de 3,3 millions d'euros. Aux termes du "protocole d'accord transactionnel" approuvé par le conseil d'administration le 24 février, il a été convenu qu'Isabelle Kocher bénéficiera d'une première indemnisation à hauteur de 1,9 million d'euros, incluant une indemnité transactionnelle et une indemnité de non-concurrence (courant pendant 18 mois). L'ancienne directrice générale d'Engie percevra par ailleurs la somme de 1,4 million d'euros bruts au titre de ses indemnités de rupture du contrat de travail.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un triumvirat pour diriger Engie pendant la période de transition

Le conseil d’administration "a entériné l’acceptation par Isabelle Kocher de la proposition qui lui a été faite de mettre fin à ses fonctions de directrice générale sans attendre le terme de son mandat prévu pour mai 2020”, indique Engie dans un communiqué. “Isabelle Kocher a par ailleurs, et par souci de cohérence, remis ce jour sa démission de son mandat d’administratrice d’Engie”, ajoute l’entreprise.

Comme cela était prévu, “la direction générale de transition” va être assurée par Claire Waysand, nommée “avec effet immédiat”. Elle sera accompagnée de Paulo Almirante, directeur général des opérations, et Judith Hartmann, directrice financière, dans le cadre d’une direction collégiale.

“Au nom du conseil d’administration et des équipes du groupe, je souhaite saluer le travail d’Isabelle Kocher en tant que directrice générale d’Engie, a commenté Jean-Pierre Clamadieu, président du groupe. Depuis 2016, Isabelle a su engager une transformation majeure du groupe et y embarquer nos collaborateurs et nos parties prenantes.”

Présentation des résultats financiers prévue le 27 février

Cette décision inattendue intervient quelques jours avant la présentation des résultats financiers annuels d’Engie, prévue jeudi 27 février. Ceux-ci ne seront donc pas défendus par Isabelle Kocher.

Le départ précipité de la directrice générale risque d’accentuer la polémique autour de ce choix. Plusieurs personnalités, dont l’eurodéputé Yannick Jadot (Europe Écologie) ou la maire de Paris Anne Hidalgo, avaient apporté un soutien (encombrant) à Isabelle Kocher quand des rumeurs de presse suggéraient un départ prochain de la dirigeante.

Isabelle Kocher continue de défendre son bilan dans une déclaration diffusée par Engie : “En retrouvant le chemin d’une croissance durable, Engie ne s’est pas seulement économiquement redressé, Engie est devenu un symbole pour un modèle d’entreprise plus moderne et plus engagé. [...] Je souhaite bonne chance aux nouveaux dirigeants qui vont prendre le relais, et j’engage toutes les équipes à poursuivre auprès d’eux avec le même élan et le même engagement.”

Simon Chodorge
Simon Chodorge

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS