Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Engie espère négocier l'achat des gazoducs de Petrobras en 2019 au Brésil

, , , ,

Publié le , mis à jour le 10/01/2019 À 07H55

Le 9 janvier, Engie a fait connaître son intention de reprendre les discussions en 2019 sur l'acquisition du réseau de gazoducs de Petrobras au Brésil. Le réseau TAG représente 4500 kilomètres de gazoducs et avait été valorisé à plus de 7 milliards de dollars.

Engie espère négocier l'achat des gazoducs de Petrobras en 2019 au Brésil
Engie a fait connaître son intention de reprendre les discussions en 2019 sur l'acquisition du réseau de gazoducs de Petrobras au Brésil.
© DR

Engie espère reprendre en 2019 les discussions en vue de l'acquisition de Transportadora Associada de Gás (TAG), le réseau de gazoducs de Petrobras au Brésil, a déclaré mercredi 9 janvier le directeur général de la filiale brésilienne du groupe français.

TAG détient un réseau de 4500 kilomètres de gazoducs dans le nord-est du Brésil. Sa vente s'inscrit dans le cadre du projet de cession d'actifs de Petrobras de 21 milliards de dollars au total (17,6 milliards d'euros environ) destiné à réduire sa dette nette, qui était de 78,3 milliards à fin septembre.

"Nous sommes très susceptibles de reprendre les discussions avec Petrobras", a déclaré Eduardo Sattamini au journal Valor Econômico. En novembre, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, il avait dit que les discussions ne devraient pas être achevées avant février ou mars 2019.

TAG valorisé plus de 7 milliards de dollars

Engie avait proposé l'offre la plus élevée pour TAG, valorisée plus de 7 milliards de dollars, et était en discussions exclusives avec Petrobras.

Mais les négociations entre les deux groupes avaient été suspendues en juillet par une décision de la Cour suprême brésilienne exigeant que toutes les privatisations soient au préalable autorisées par le Congrès.

Si tous les obstacles judiciaires sont levés, Engie et les autres candidats en lice auront la possibilité de faire une nouvelle offre pour TAG à une date qui reste à définir, rapporte Valor Econômico.

Avec Reuters (Ana Mano; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle