Engie devient l’unique actionnaire de La Compagnie du Vent

Engie et Soper, actionnaires de l’opérateur éolien et solaire La Compagnie du Vent, basé à Montpellier (Hérault), annoncent ensemble ce 5 avril 2017 un accord de cession des 41 % des parts détenues par le fondateur Jean-Michel Germa (via Soper) à Engie. La Compagnie du Vent devient ainsi filiale à 100 % d’Engie, unique pilote aux commandes...

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Engie devient l’unique actionnaire de La Compagnie du Vent

Le fondateur de La Compagnie du Vent Jean-Michel Germa ne détient plus aucune action de l’opérateur éolien et solaire montpelliérain, créé en 1989. Il a vendu (via la société Soper) 41 % des parts au groupe Engie, qui devient l’unique actionnaire de La Compagnie du Vent, annonce un communiqué ce 5 avril 2017. Le montant de la transaction est confidentiel. Engie était entré au capital de La Compagnie du Vent en novembre 2007, via l’achat de 50,1 % du capital par Electrabel pour 321 millions d’euros.
Pour Gwenaëlle Huet, directeur général de la Business Unit France renouvelables d’Engie, "avec cette acquisition complète, le Groupe concrétise une nouvelle fois son rôle de leader de la transition énergétique en France et renforce ses positions de numéro un tant sur l’éolien, avec 1 730 MW de capacités installées, que sur le solaire, avec 522 MWc de puissance installée. La Compagnie du Vent est une filiale performante qui a plus que quintuplé sa puissance installée depuis l’entrée d’Engie à son capital en 2007. Nous sommes très fiers d’en faire aujourd’hui la pleine acquisition".

"Accord final"

C’est un "accord final", indique Jean-Michel Germa, joint cet après-midi par L’Usine nouvelle. Un conflit courait entre les actionnaires depuis 2011, évoqué par Engie dans son document de référence 2016. Le groupe y mentionne "la procédure intentée par Soper le 18 janvier 2013 afin de condamner Engie à indemniser Soper à hauteur d’environ 250 millions d’euros en raison de la violation alléguée de l’accord et du pacte d’associés signés en 2007" Une affaire "en principe plaidée en mai-juin 2017".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cet accord tombe le lendemain de la présentation à Montpellier des résultats et projets de La Compagnie du Vent. L’opérateur a annoncé un chiffre d’affaires consolidé de 64,7 millions d’euros, en léger recul de 3,3 % "en raison de conditions météorologiques particulièrement défavorables en 2016, l’année la moins ventée depuis 10 ans" précise le président Thierry Conil. La Compagnie du Vent exploite 29 parcs éoliens et 10 centrales solaires et emploie près de 160 salariés. L’objectif est de doubler d’ici à 2022 la capacité installée, la faisant passer de 511 MW fin 2016 à 1 milliard de mégawatts.

De son côté, Jean-Michel Germa a créé deux nouvelles sociétés à l’automne 2014, Sunti (Sunny Times For Industry) et MGH (Deep Sea Energy Storage), basées à Montpellier. Sunti est spécialisée dans le solaire thermique pour l’industrie et MGH dans la recherche sur le stockage d’électricité en mer. Jean-Michel Germa indique également que sa "priorité numéro 1" est de "défendre une évolution de la loi française destinée à favoriser les relations entre les PME et les grands groupes", comme c’est le cas en Allemagne.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS