Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Engie Cofely s’équipe de 50 Kangoo électrique-hydrogène

Julie Thoin-Bousquié , ,

Publié le

Bonne nouvelle Et si l'hydrogène avait sa place dans la mobilité de demain ? Engie en est persuadé et multiplie les initiatives dans ce sens. Dernière en date : des utilitaires électriques avec prolongateur d'autonomie fonctionnant à l'hydrogène. 

Engie Cofely s’équipe de 50 Kangoo électrique-hydrogène
Engie Cofely se dote de 50 Kangoo électriques dotées d'un prolongation d'autonomie hydrogène.
© Renault

Dans le mix énergétique de demain, l’hydrogène aura un rôle à jouer, défend Engie. Convaincu de la pertinence des solutions de mobilité à hydrogène, sa filiale Engie Cofely a annoncé le 10 mai la commande d’une flotte de 50 Kangoo ZE électriques équipées d’un prolongateur d’autonomie hydrogène mis en place par le spécialiste Symbio. Avec ces véhicules utilitaires, les employés de Cofely pourront réaliser leurs opérations en région parisienne. "Une initiative d’une ampleur inédite en France", a souligné Philippe Van Deven, directeur général de GNVert, à l’occasion d’une matinale de l’innovation organisée par Engie autour de la mobilité durable.

Flexibilité d'usage

"Les batteries d’un véhicule électrique seules ne permettent pas une aussi grande flexibilité d’usage", a défendu le directeur de GNVert, qui a mis en avant les avantages de l’hydrogène en termes de rapidité de 'recharge'. En clair, alimenter son véhicule en hydrogène revient à faire un simple plein, comme dans le cas des véhicules roulant au diesel ou à l’essence.

Afin d’alimenter ces véhicules, la filiale de l’énergéticien installera une station de recharge hydrogène sur son site de Gennevilliers, au nord-ouest de Paris. Cette borne en région parisienne fait suite à une première implantée sur le port de Lyon, en Rhône-Alpes, à laquelle une seconde devrait venir s’ajouter dans le cadre du projet de "station multi-énergies vertes" piloté par GNVert et des acteurs lyonnais. Une façon pour Engie de se positionner sur les nouvelles solutions de mobilité alors que le carburant fétiche de la France, le diesel, connaît une perte de popularité inédite depuis deux ans.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle