Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Engie cède sa centrale à charbon australienne de Loy Yang B

Léna Corot , , , ,

Publié le

Engie poursuit la sortie progressive des actifs charbons de son portefeuille. Le groupe français annonce mercredi 23 novembre la vente de sa centrale à charbon de Loy Yang B, située en Australie, au conglomérat hongkongais Chow Tai Fook Entreprises.

Engie cède sa centrale à charbon australienne de Loy Yang B
Engie a signé un accord engageant sous conditions avec le conglomérat hongkongais Chow Tai Fook Enterprises portant sur la cession de sa centrale à charbon de Loy Yang B.
© Wikipedia/Marcus Wong/CC

Après avoir annoncé la fermeture de sa centrale d'Hazelwood, Engie continue de se désengager du charbon en cédant sa centrale australienne de Loy Yang B. Le groupe français annonce mercredi 23 novembre dans un communiqué avoir signé un accord engageant sous conditions avec la maison-mère de l'énergéticien australien Alinta Energy, le conglomérat hongkongais Chow Tai Fook Enterprises.

Ce projet de cession porte sur l'ensemble des parts de la centrale à charbon dont Engie détient 70% et le courtier japonais Mitsui 30%. Le montant de la transaction n'a pas été donné, Engie précisant simplement qu'il "devrait réduire la dette financière nette consolidée du groupe d’un montant de 666 millions d’euros". La finalisation de cette transaction est attendue au premier trimestre 2018 au plus tard, ajoute Engie.

Le charbon représente 6% du portefeuille de production d'électricité d'Engie

Située dans l'Etat de Victoria (sud-est de l'Australie), la centrale de Loy Yang B a une capacité de production de 1 000 MW et fournit 17% des besoins en électricité de cet Etat, détaille le groupe français. Le sort des 151 personnes employées dans cette centrale à charbon n'a pas été précisé.

Après cette cession, le charbon représentera 6 % du portefeuille de production d’électricité du groupe français dans le monde, contre 13% fin 2015. "Cette transaction confirme le positionnement stratégique d’Engie sur la production d’électricité bas carbone, les infrastructures énergétiques et les solutions intégrées pour les clients", confirme Isabelle Kocher, la directrice générale d’Engie, dans un communiqué.
 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus