Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Engie annonce la fermeture de sa centrale à charbon d’Hazelwood

Léna Corot , ,

Publié le , mis à jour le 03/11/2016 À 08H09

La centrale à charbon d’Hazelwood, située à l’est de Melbourne, en Australie, est considérée comme l’une des plus polluantes au monde par les associations environnementales. Engie confirme ce jeudi la fermeture de cette centrale et de la mine attenante.

Engie annonce la fermeture de sa centrale à charbon d’Hazelwood © Wikimedia - Mriya - c.c

La centrale à charbon d’Hazelwood, considérée comme l’une des plus polluantes au monde par des associations environnementales, va fermer. Engie annonce ce jeudi la fermeture effective de cette centrale située près de Melbourne, en Australie,  et de la mine attenante pour fin mars 2017. 

La centrale d’Hazelwood, en fonctionnement depuis les années 60, produit 5,4% de l’électricité en Australie. Elle emploie actuellement 750 personnes dont 450 employés d’Engie et 300 sous-traitants. Engie affirme qu’après l’arrêt de la production jusqu’à 250 personnes continueront à travailler sur le site à la préparation de son démantèlement et à la réhabilitation de la mine. Isabelle Kocher, directeur général d’Engie, précise : "Nous nous engageons à accompagner nos salariés et à travailler dès maintenant sur la réhabilitation du site, en étroite coopération avec l’ensemble de nos parties prenantes".

Depuis quelques temps, la centrale d’Hazelwood fait face à des conditions de marché difficiles, justifie Engie dans un communiqué : les prix de l’électricité baissent et l’Etat de Victoria, où est située la centrale, connait une surcapacité de production.

Engie se concentre sur les projets bas carbone

Surtout, cette fermeture s’inscrit dans la stratégie d’Engie de sortie progressive de ses actifs charbons de son portefeuille. Engie, qui a récupéré cette centrale en 2010 lors de l’achat d’International Power, a déjà annoncé qu’elle en considérait la fermeture comme une partie de ce plan. Le groupe vise à se concentrer uniquement sur des projets bas carbone pour la production d’électricité, dans les renouvelables et le gaz naturel.

En 2016, Engie a déjà procédé à des fermetures ou ventes d’actifs charbons portant sur plus de 5GW. Le groupe précise, dans un communiqué, réfléchir à la mise en vente de deux de ses actifs de production d’électricité en Australie : la centrale charbon de Loy Yang B et la centrale gaz de Kwinana.

Reste à connaître le coût de ce démantèlement. Les Echos, sans préciser la source, affirmait fin octobre que la fermeture de cette centrale coûterait 1 milliard d’euros.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle