Engie aborde ses semestriels avec "beaucoup de confiance", annonce sa DG

PARIS (Reuters) - Engie aborde ses résultats semestriels avec "beaucoup de confiance", a déclaré lundi sa directrice générale, Isabelle Kocher.
Partager
Engie aborde ses semestriels avec
Isabelle Kocher, directrice générale d'Engie. Le producteur et fournisseur de gaz et d'électricité, également très présent dans les services énergétiques, publiera ses résultats semestriels le 28 juillet avant Bourse. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier

Engie a confirmé en mai sa prévision de résultat net récurrent part du groupe compris entre 2,4 et 2,6 milliards d'euros en 2017, qui repose sur une estimation d'Ebitda de 10,7 à 11,3 milliards. Ces chiffres se comparent à 2,2 et 10,1 milliards pour 2016 en données retraitées des cessions et des taux de change.

Le producteur et fournisseur de gaz et d'électricité, également très présent dans les services énergétiques, publiera ses résultats semestriels le 28 juillet avant Bourse.

"On aborde nos résultats semestriels avec beaucoup de confiance", a déclaré Isabelle Kocher lors d'une rencontre avec des journalistes.

"Les métiers que nous avons choisis s'avèrent être les métiers qui sont effectivement demandés par nos clients et leur essor est réel", a-t-elle ajouté.

"La dynamique est très bonne sur le plan commercial (...). Je suis extrêmement confiante parce que tout ce que je vois depuis que nous avons démarré (notre plan stratégique), et crescendo, c'est le fait que les métiers que nous avons choisis (...) ont un potentiel vraiment considérable", a également dit la directrice générale d'Engie.

Dans le cadre de son plan 2016-2018, le groupe veut investir dans des activités peu émettrices de CO2, se recentrer sur les réseaux et proposer de nouvelles offres intégrées, portant la part des activités régulées ou "contractées" à plus de 85% de son Ebitda (contre 75% à fin 2016) et réduisant ainsi son exposition aux prix des matières premières et de l'énergie.

Engie a notamment annoncé en juin l'acquisition de 40% du capital de Tabreed, le leader de la climatisation dans les pays du Golfe dont il est ainsi devenu le deuxième actionnaire, pour un montant d'environ 700 millions d'euros.

Son plan inclut également un programme de cessions de 15 milliards d'euros, déjà réalisé ou engagé à hauteur de 70%.

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS