Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Engie dément avoir proposé de vendre ses réacteurs belges à EDF

, , , ,

Publié le , mis à jour le 26/09/2018 À 14H20

[ACTUALISÉ] Le 26 septembre, des informations de presse ont rapporté qu'Engie aurait proposé de vendre à EDF ses sept réacteurs nucléaires belges. Des informations démenties par l'entreprise. En Belgique, l'arrêt prolongé de plusieurs réacteurs et le nouveau pacte énergétique belge déstabilisent Electrabel, filiale d'Engie.

Engie dément avoir proposé de vendre ses réacteurs belges à EDF
Centrale nucléaire d'Electrabel (Engie), en Belgique.
© Electrabel

Actualisation du 26 septembre : Le mercredi 26 septembre, Judith Hartmann, directrice générale adjointe en charge des finances chez Engie, a démenti des informations de presse selon lesquelles Engie aurait proposé de vendre à EDF ses réacteurs nucléaires belges. Engie "n'a pas de projet" en ce sens, a-t-elle ajouté.

Dans son édition du mercredi 26 septembre, Le Canard Enchaîné rapportait que la directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher, aurait proposé au PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, de vendre au groupe public d'électricité les sept réacteurs nucléaires belges d'Engie.

Selon l'hebdomadaire satirique, Isabelle Kocher aurait aussi proposé qu'EDF rachète la participation de 49% qu'Engie détient dans la Compagnie nationale du Rhône (CNR) - le reste du capital du producteur français d'énergies renouvelables étant public.

Un porte-parole d'Engie avait déjà déclaré que le groupe n'avait pas de projet de cession ni d'Electrabel, sa filiale qui exploite les sept réacteurs belges en question, ni de sa participation dans CNR. Une porte-parole d'EDF s'est refusée à tout commentaire.

Engie a fait savoir le lundi 24 septembre qu'il prévoyait pour cette année 2018 un résultat d'exploitation (Ebitda) légèrement inférieur à l'indication fournie précédemment en raison de l'arrêt prolongé de deux réacteurs nucléaires en Belgique. La filiale Electrabel doit en outre repenser son activité avec le nouveau pacte énergétique belge qui prévoie une sortie progressive du nucléaire.

 

Avec Reuters (Geert De Clercq, Dominique Rodriguez)

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle