Engie a perdu 1,5 milliard d'euros en 2020 et déprécie ses actifs nucléaires belges

Engie a fait état vendredi 26 février d'une perte nette de 1,5 milliard d'euros en 2020, grevé par une dépréciation d'actifs de 2,9 milliards d'euros liées à ses actifs nucléaires en Belgique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Engie a perdu 1,5 milliard d'euros en 2020 et déprécie ses actifs nucléaires belges
Engie dit viser une "amélioration significative" de ses résultats cette année.

En présentant ses résultats annuels 2020, Engie a annoncé vendredi 26 février une perte nette de 1,5 milliard d'euros en 2020, grevé par une dépréciation d'actifs de 2,9 milliards d'euros liées à ses actifs nucléaires en Belgique.

Le fournisseur de gaz et d'électricité a décidé d'arrêter tous les travaux de préparation qui permettraient de prolonger de vingt ans la durée de vie de deux centrales nucléaires en Belgique au-delà de 2025, "à la suite des annonces du gouvernement belge au quatrième trimestre 2020". Il estime que cette prolongation était peu probable, ce qui a engendré une dépréciation sur ces actifs. "Engie reste engagé envers la Belgique et à contribuer à la sécurité d'approvisionnement du pays, assure-t-il dans son communiqué. Outre les énergies renouvelables, le groupe développe également jusqu'à 3 GW de projets de centrales à gaz. Ces projets pourraient participer aux enchères liées à la mise en place en Belgique du marché de rémunération de capacité au cours du second semestre de cette année, une fois approuvé par les autorités européennes."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A LIRE AUSSI

Vers une "amélioration significative" de ses résultats en 2021

Engie dit viser une "amélioration significative" de ses résultats en 2021. « Au cours du second semestre 2020, les niveaux d’activité se sont progressivement redressés, ce qui a permis de réaliser une performance organique similaire à celle du second semestre 2019, observe sa nouvelle directrice générale depuis le 1er janvier 2021, Catherine MacGregor. Nous avons eu un bon début d’année 2021 et nous prévoyons une amélioration significative des performances financières. Tout en continuant notre travail d’amélioration de notre performance, nous nous attacherons à achever les revues stratégiques en cours afin de créer davantage de valeur et d’allouer efficacement notre capital au profit de la croissance, en particulier dans les renouvelables, les infrastructures et les activités asset-based dans les solutions clients."

A LIRE AUSSI

avec Reuters (Blandine Hénault)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS