Enfouir pour 100 000 ans ?

La Suède vient de choisir le site où elle stockera définitivement ses déchets nucléaires les plus dangereux. En France, la question n'est pas encore tranchée et les recherches se poursuivent dans le laboratoire souterrain de Bure. Les déchets plus faiblement actifs sont, eux, toujours orphelins d'un site d'accueil. Dix ans après le choix du site de Bure, le débat reste vif et des questions fondamentales demeurent. Les solutions retenues sont-elles fiables ? Réversibles ? A-t-on le droit d'enfouir des matières radioactives pour 100 000 ans et d'engager l'avenir de nos descendants ?

Partager

1 Vers une solution de référence

Depuis la percée d'un laboratoire de recherches souterrain à Bure, à la frontière de la [...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement