Energie - Programmes pour la présidentielle

Partager

Nathalie Arthaud
Pas opposée au nucléaire, mais réclame plus de transparence et un contrôle des populations.

François Bayrou
Organisation d’un débat public sur l’avenir de la production électrique en France pour définir une feuille de route à l’horizon 2030 ; atteindre 40 % d’énergies renouvelables à cet horizon ; conforter l’indépendance de l’ASN en nommant des experts européens ; stabiliser pendant 20 ans les règles administratives et fiscales sur les énergies renouvelables ; créer un consortium européen des énergies renouvelables sur le modèle d’EADS.

Jacques Cheminade
Pour un nucléaire de quatrième génération ; remplacer les carburants fossiles par des énergies alternatives ; encourager l’hydrogène (pile à combustible) par des aides publiques.

Nicolas Dupont-Aignan
Fusion de EDF et GDF, nationalisés à 100 % ; fermeture des centrales nucléaires vieillissantes situées dans des zones sismiques ; recherche renforcée sur les centrales de 4e génération ; rééquilibrage à long terme de notre filière énergétique en fonction du coût, du respect de l’indépendance nationale, de la sûreté et du respect de l’environnement, en développant les énergies re­nouvelables (notamment le solaire).

François Hollande
Réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité de 75 % à 50 % à l’horizon 2025, en garantissant la sureté maximale des installations et en poursuivant la modernisation de l’industrie nucléaire ; fermeture de la centrale de Fessenheim ; maintien du chantier de l’EPR de Flamanville.

Eva Joly
Sortie du nucléaire d’ici 2030 ; fermeture immédiate de la centrale de Fessenheim ; arrêt de la construction de l’EPR ; 40 % de l’énergie consommée issue de sources renouvelables en 2020.

Marine Le Pen
Soutenir la recherche afin de permettre aux énergies vertes de couvrir à terme 10 à 15% de nos besoins énergétiques ; valoriser les recherches sur l’hydrogène ; soutien au programme ITER à Cadarache et à la construction de l’EPR de Flamanville ; conserver l’énergie nucléaire à moyen terme, en investissant dans la recherche sur la sûreté et le rendement des nouveaux réacteurs ; surveiller étroitement le nucléaire, en limitant le recours à des sociétés privées dans l’exploitation et l’entretien des centrales, et les centres de traitement des déchets radioactifs.

Jean-Luc Mélenchon
Moratoire sur toutes les politiques de déréglementation de l’énergie, abrogation de la loi NOME ; création d’un pôle 100% public de l’énergie comprenant EDF, GDF, Areva et Total renationalisé ; ses salariés seront associés aux choix de gestion de l’entreprise publique ; débat public national sur la politique énergétique se terminant par un référendum notamment sur la place du nucléaire ; ré-internalisation de toutes les opérations de maintenance et de sûreté du nucléaire ; réseau de géothermie profonde.

Philippe Poutou
Sortie du nucléaire en 2022 grâce aux énergies renouvelables et à un vaste plan d’économies d’énergie ; rénovation de l’habitat ; gestion locale de la production et de l’approvisionnement ; réquisition des groupes énergétiques et création d’un service public de l’énergie géré par les salariés et usagers.

Nicolas Sarkozy
Maintien du parc nucléaire ; développement en parallèle des énergies renouvelables.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS