Energie : la France impose son rythme. Delphi veut se diversifier. Une offre conjointe sur La Rochette. Kraft Foods restructure Nabisco. Corus vend son aluminium. La carte à puce redémarre...

Partager

Il y a eu la récession américaine, le 11 septembre, la guerre en Afghanistan, l'affaire Enron...Mais cela ne suffit pas pour expliquer la chute brutale des bénéfices des grandes entreprises françaises en 2001 (après une année 2000 exceptionnelle, il est vrai). Les Echos remarquent que plusieurs grandes sociétés (Vivendi, Alcatel, LVMH, Valeo...) en ont profité pour purger leurs comptes en dépréciant les acquisitions surpayées alors que la Bourse était au plus haut.

La France a finalement imposé son rythme au sommet européen de Barcelone, et a repoussé une nouvelle fois les échéances de l'ouverture des marchés de l'énergie. En 2004, la fourniture de gaz et d'électricité sera libéralisée pour les professionnels, mais aucune date n'a été fixée pour les particuliers, indiquent Les Echos.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Automobile : la reprise du coréen Daewoo par General Motors traîne en longueur. Six mois après la signature d'une lettre d'intention pour la reprise du constructeur coréen en faillite, GM revoit son offre à la baisse, au moment où, pourtant, les négociations avec les syndicats - un point de blocage de l'opération, vont s'ouvrir. Selon La Tribune, GM souhaite toujours reprendre Daewoo, mais son allié Fiat (dont il détient 20%), se méfie de la concurrence possible des modèles de Daewoo en bas de gamme.

Delphi Automotive Systems s'appellera désormais Delphi tout court, et veut se diversifier en dehors du marché automobile, annonce le Financial Times. Le n°1 des équipementiers automobiles veut se développer sur les marchés des télécoms et de l'électronique, indique le FT,qui remarque que cette décision contraste avec celle de son confrère Visteon, qui au contraire renonce à ses efforts de diversification.

Emballage : Mondi et Saica veulent se partager La Rochette. Plutôt que de se lancer dans une surenchère, le britannique et l'espagnol, qui convoitaient tous deux La Rochette, sont parvenus à un accord pour se partager les actifs du groupe français, expliquent Les Echos. Ils vont lancer une nouvelle offre conjointe, qui valorise La Rochette à 317 millions d'euros.

Agroalimentaire : Labeyrie passe sous contrôle scandinave. Le spécialiste du foie gras et du saumon fumé en grande distribution est racheté au groupe Suez par le fonds suédois Industri Kapital, annoncent Les Echos.

Kraft Foods, qui avait racheté Nabisco il y a un an et demi, entame sérieusement l'intégration du n°1 américain du biscuit avec un plan de réorganisation qui prévoit 7500 suppressions d'emplois (5% des effectifs). En rachetant Nabisco, Kraft Foods est devenu le n°2 mondial de l'agroalimentaire derrière Nestlé, rappellent Les Echos.

Métallurgie : Corus va mettre en vente son activité dans l'aluminium, estimée à 875 millions de livres, annonce le Financial Times. L'aluminium, qui représente environ 10% du chiffre d'affaires de Corus, n'est plus considéré comme stratégique par le groupe. Les repreneurs possibles sont les grands de l'aluminium comme Alcoa, Alcan, Norsk Hydro ou Pechiney.

Les producteurs d'acier vont réduire leurs capacités de 14% d'ici à 2005. Par ailleurs, l'Union européenne va ouvrir demain des consultations avec les Etats-Unis, sur les mesures de sauvegarde prévues par l'OMC, suite aux décisions protectionnistes américaines. La Chine a aussi fait savoir qu'elle allait saisir l'OMC, après les mesures américaines sur l'acier, ajoute La Tribune.

Sachez enfin que la carte à puce redémarre. Les ventes mondiales de cartes à puce devraient repartir, selon l'étude publiée par SchlumbergerSema. En 2001, la croissance n'a été que de 1% (1,8 milliard d'unités), freinée en particulier par le ralentissement sur les marché des téléphones mobiles (les cartes Sim). Mais l'étude mise sur un redémarrage dans ce secteur, tandis que les cartes bancaires devraient continuer à afficher des croissance de plus de 20% par an. Par ailleurs, les marchés - encore modestes- de la sécurité, de l'administration et des péages (TV, transports) vont devenir des relais de croissance. C'est dans Les Echos.

A demain !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS