Energie: L'Espagne veut éliminer le charbon d'ici 2030

MADRID (Reuters) - L'Espagne a rejoint mercredi une campagne internationale visant à obtenir la fermeture de toutes les centrales à charbon d'ici à 2030.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Energie: L'Espagne veut éliminer le charbon d'ici 2030
La ministre espagnole de l'énergie et de l'environnement, Teresa Ribera. L'Espagne a rejoint mercredi une campagne internationale visant à obtenir la fermeture de toutes les centrales à charbon d'ici à 2030. /Photo d'archives/REUTERS/Susana Vera

L'alliance "Powering Past Coal" compte désormais 23 gouvernements nationaux parmi ses 133 membres, unis par la volonté d'accélérer la disparition de la production d'électricité à partir du charbon et de contribuer à la réduction des émissions de carbone.

La Macédoine du Nord et le Monténégro ont également rejoint la campagne, ainsi que le gestionnaire d'actifs français Amundi et la compagnie d'électricité canadienne Capital Power.

Bénéficiant d'un fort ensoleillement, l'Espagne transforme son système énergétique pour s'appuyer sur des sources renouvelables et prévoit d'avoir fermé 85% de sa capacité totale de production de charbon d'ici 2022.

Les Etats-Unis et l'Union européenne se sont engagés le mois dernier à développer des technologies vertes, mais ont évité de fixer une date ferme pour la fin de la combustion du charbon.

La ministre espagnole de l'énergie et de l'environnement, Teresa Ribera, soutient depuis longtemps que le charbon va disparaître à mesure que le coût des permis d'émission augmente et que d'autres sources deviennent de moins en moins chères. Un plan national sur le climat soumis à Bruxelles l'année dernière prévoit que la capacité de production de charbon espagnole sera réduite à zéro d'ici 2030.

Teresa Ribera a déclaré mercredi dans un communiqué : "Nous devons prendre des mesures concrètes en vue de l'élimination progressive de l'énergie au charbon au niveau mondial lors de la COP26 à Glasgow", en référence à la conférence des Nations unies qui doit débuter le 31 octobre.

(Isla Binnie; version française Camille Raynaud)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS