Energie : Greenpeace étudie les candidats à la présidentielle

L'ONG militante a évalué les 17 candidats potentiels selon leurs propositions en matière d'énergie. Conclusion de l'organisation : l'attentisme domine à gauche, les positions varient à droite.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Energie : Greenpeace étudie les candidats à la présidentielle

Greenpeace aussi se prépare à la campagne des présidentielles 2012. Dans une opération baptisée "Le stress test des candidats", l'organisation cherche à influer sur le débat, avec une attention particulière portée sur l'énergie nucléaire.

Cet été, Greenpeace a envoyé un questionnaire en 28 points aux candidats déclarés ou potentiels. Parmi les thèmes abordés : l'avenir du nucléaire, la dépendance à l'égard des énergies fossiles ou encore la maîtrise de la demande énergétique.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"L'attentisme domine au PS et des divergences apparaissent à droite", annonce le communiqué de l'association. Greenpeace rappelle qu'après "des décennies d'addiction au nucléaire et au pétrole" on compte "aujourd'hui 77% des Français en faveur d'une sortie du nucléaire".

Au parti socialiste, "seule Martine Aubry a fait une entrée timide dans le groupe des engagés". Les autres candidats du parti ne se sont pas engagés en faveur d'un nouveau modèle énergétique pour le pays. A droite, Dominique de Villepin et Christine Boutin sont les seuls à évoquer une sortie du nucléaire à plus ou moins long terme. Ils se placent ainsi sur une ligne plus proche des socialistes que du président Nicolas Sarkozy.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS