Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Energie : de l'efficacité à la performance

Pascal Gateaud , , ,

Publié le

Energie : de l'efficacité à la performance © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Un champion de l’efficacité énergétique. Avant même que ce nouveau marché ne soit bien identifié, Schneider Electric avait entrepris d’étendre ses activités à des marchés porteurs, en proposant, notamment, à ses clients industriels d’être plus efficaces et de faire des économies d’énergie. Dix ans et quelque 130 rachats d’entreprises plus tard, le groupe français joue dans la cour des grands. Autre champion de l’efficacité énergétique, non pas pour les process, mais pour les bâtiments : le vénérable Saint-Gobain, qui fête ses 350 ans, et qui s’est réorganisé, ces dernières années, autour de la notion d’habitat durable. Pour son PDG Pierre-André de Chalendar, la performance énergétique est un relais de croissance dans les économies matures, où le groupe réalise 80 % de son chiffre d’affaires.

On l’aura compris, l’industrie n’a pas attendu la (trop) longue maturation du projet de loi sur la transition énergétique pour remettre en cause sa consommation d’énergie. Ne l’aurait-elle pas fait, la perspective d’économies substantielles l’aidera à franchir le pas. D’ici à 2030, l’industrie française pourrait réduire de 20 % son intensité énergétique, selon les calculs de l’Agence de l’environnement de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Rien qu’entre 2000 et 2012, celle-ci a baissé d’un peu plus de 11 %. L’année 2015 sera une année charnière. Jusqu’ici, investir dans l’efficacité énergétique était une démarche volontaire pour réduire les coûts. Désormais, ce sera aussi pour éviter des surcoûts liés à des pénalités. Quelque 5 000 ETI et grandes entreprises vont devoir réaliser un premier audit énergétique de leurs sites avant la fin de l’année.

Sans attendre cette obligation, nombre d’industriels ont entrepris de rendre leur consommation d’énergie plus flexible en la pilotant plus finement et en se donnant les moyens de l’anticiper. À grands coups d’instrumentation, de logiciels prédictifs et d’outils de supervision… Ils se préparent ainsi au smart grid et aux tarifications dynamiques de l’électricité qui succéderont aux tarifs réglementés en 2016. Les bons exemples ne manquent pas dans les pages qui suivent !

Pascal Gateaud

Réagir à cet article

Usine Nouvelle N°3412_HSFR

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3412_HSFR

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 de L’Usine Nouvelle
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle