L'Usine Agro

Encore plombé par le glyphosate, Bayer perd 9,5 milliards d'euros au deuxième semestre 2020

Sylvain Arnulf , , ,

Publié le

Malgré des résultats commerciaux honorables, Bayer enregistre une perte importante de 9,5 milliards d'euros au deuxième trimestre.  

Encore plombé par le glyphosate, Bayer perd 9,5 milliards d'euros au deuxième semestre 2020 © Flickr - Conan - c.c

Une "performance solide"… mais des pertes abyssales. Bayer a vécu un deuxième trimestre 2020 tout en contrastes. Si le géant de la chimie a limité la baisse de ses ventes (-2,5% en volume, à 10 milliards d’euros, malgré le confinement), il accuse une lourde perte. La faute à l’accord à l’amiable négocié aux Etats-Unis pour mettre fin à des milliers de poursuites liées à son herbicide Roundup.

De multiples litiges

L’entreprise a accepté de payer 10,9 milliards de dollars (9,25 milliards d'euros) pour solder 125 000 plaintes. Si l’accord n’est pas encore totalement validé par la justice américaine, la somme a d’ores et déjà été mise de côté. Bayer a également provisionné 1,245 milliard d'euros dans le cadre de poursuites liées à l’implant de contraception permanent Essure, retirés de la vente en 2018 après de graves effets secondaires.

D’autres sommes sont prévues dans le cadre de litiges liés au pesticide dicamba (qui pourrait bientôt être interdit aux Etats-Unis) et aux PCB (polychlorobiphényles) . La dette de Bayer s’établit désormais à 35,9 milliards d'euros (+1,7%). Le groupe bénéficie néanmoins d'un résultat d'exploitation (Ebitda) en hausse de 5,6% au deuxième trimestre.

Les différentes divisions de Bayer ont connu des fortunes diverses durant le confinement. Les ventes de l’activité "Agriculture" ont augmenté de 3,2%, avec une bonne dynamique et Amérique de nord, latine et en Asie/Pacifique. En revanche, les produits pharmaceutiques (-8,8%) et de para-pharmacie (-1,9%°) sont en léger déclin. Bayer l’explique par le report de traitements pendant le confinement, notamment en ophtamlologie, radiologie et dans la santé féminine.

Prévision annuelle revue

Bayer table désormais sur un chiffre d’affaires annuel de 43 à 44 milliards d'euros (une fourchette d'un milliard de moins que la prévision précédente), et s’attend à enregistrer des effets négatifs importants sur les devises, principalement en raison de la dépréciation du real brésilien.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte