Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Encore 600 millions d’euros d’investissements dans le réseau électrique du Maroc d’ici à 2016

, , , ,

Publié le

Le plan de renforcement et de développement électrique sur 2012-2016 prévoit encore plus de 600 millions d'euros d'investissement. L'Office national de l'électricité (ONEE) vient d'en dépenser 250 en 6 mois.

Encore 600 millions d’euros d’investissements dans le réseau électrique du Maroc d’ici à 2016
Parc Eolien Essaouira
© DR

Alors que la production domestique d'électricité a progressé de 8,6 % en 2012, à 26 milliards de KWH, l'Office National de l'Electricité et de l'Eau Potable (ONEE) du Maroc poursuit l’extension du réseau Haute et Très Haute Tension via un important programme d'investissement pour le développement et le renforcement des infrastructures. Il s’agit d’abord d'accompagner la croissance de la consommation électrique du pays (6 à 7% par an) et d'améliorer les performances technique et économique du système électrique.

Autre objectif : accueillir des capacités électriques additionnelles (JLEC à Jorf Lasfar...), notamment renouvelables (éolien et solaire avec les projets Nareva, Edf...) et aussi raccorder au réseau de nouveaux centres de distribution et clients industriels.

Enfin, à cela s'ajoute le renforcement des interconnexions avec les pays voisins pour "participer à l'intégration régionale des réseaux", selon l'ONEE et aussi pouvoir continuer à importer depuis l'Espagne essentiellement.

Ce programme, d'un montant global estimé à 9 milliards de dirhams (850 millions d’euros) s’étend sur la période 2012-2016.

Il prévoit le développement du réseau 400 kV et son extension vers le sud, Agadir, Tan Tan et Laâyoune, à travers la réalisation de 2 800 km de lignes 400 kV et près de 6 150 MVA de puissance de transformation 400/225 kV.

Par ailleurs, est programmé l'extension et le renforcement du réseau 225 KV avec la construction de 2600 km de nouvelle lignes, et près de 5 030 MVA de puissance de transformation 225/60 kV et 225/22 kV.

Dans le cadre de ce vase programme, l'ONEE a déjà mis en service depuis début 2013 plusieurs ouvrages structurants. Le coût ? 2 milliards de dirhams environ entre décembre 2012 et fin mai 2013 consacré à différents projets, dont par exemple 800 km de ligne HT ou THT (voir détail encadré).

Selon l'ONEE, "ce programme se poursuit avec d'autres ouvrages stratégiques qui sont en cours de réalisation et dont la mise en service est programmée à court ou moyen terme".

L'Office est par ailleurs confronté à de graves problèmes financiers en raison notamment des difficultés à faire supporter par ses clients ses coûts réels et aussi par ses déficits cumulés.

Fin mars, le gouvernement marocain lui a accordé une rallonge budgétaire de 500 millions de dirhams puis une seconde d'un même montant début juillet pour lui permettre de régler ses fournisseurs car ses délais de paiement, dans certains cas, s'étaient allongés au delà de 6 mois.

Le groupe a par ailleurs annoncé fin juillet l'extension, prévue de longue date de sa centrale thermique à charbon à Jerada (au sud d'Oujda). Ce contrat a été attribué au groupe chinois SEPCO III, un concurrent des Alstom, GE ou Daewoo qui fait ainsi une première incursion au Maroc.

Le nouveau groupe thermique de Jerada de 318 MW triplera la capacité actuelle du site (165 MW ).

La mise en service de ce projet est prévue fin 2016. Le coût, soit 270 millions d'euros, sera financé principalement par des prêts de la banque chinoise du commerce extérieur Eximbank. De quoi aider les fins de mois difficiles de l'ONEE.

 

6 mois de travaux
- Les chantiers achevés depuis décembre 2012 comprennent notamment.- Poste blindé 400 kV de Jorf Lasfar destiné à l'évacuation de l'énergie des futures unités de production 5 & 6 de la centrale thermique de Jorf Lasfar (2 x 350 MW) qui est en voie d'achèvement;
- Poste 400/225kV de Chemaia, notamment pour l'évacuation de l'énergie de la future Centrale Thermique de Safi (2 x 660 MW) ;
- 880 kilomètres de lignes 400 kV & 225 KV ;
- Renforcement de la sécurité de l'interconnexion sous-marine entre le Maroc et l'Espagne (ligne 400 KV Fardioua-Melloussa)
- Poste 225/60 kV d'El Kelaa Sraghna de renforcement de l'alimentation de la Province d'El Kelaa Sraghna;
- Extension et renforcement des puissances de postes THT et HT.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle