Encore 6 millions d’euros pour Avantium

L’entreprise de chimie verte a obtenu un nouveau financement dans le cadre du programme européen Horizon 2020. -

Partager
Encore 6 millions d’euros pour Avantium

Après avoir reçu 1,6 million d’euros en juillet, Avantium décroche un nouveau financement de 6 millions d’euros, dans le cadre d'une subvention Spire visant à accélérer ses technologies Dawn et Mekong. Le budget, comme c’était le cas pour Vehicle, en juillet, fait partie d’Horizon 2020, le programme de subventions européennes destiné à développer la chimie verte sur le Vieux Continent. À la clé : la possibilité pour Avantium de diriger le consortium Impress, composé de dix organisations industrielles et universitaires parmi lesquelles Ircelyon qui réunit le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et l’université Claude-Bernard Lyon-I, mais aussi le suisse Sulzer, l’allemand Knauer ou encore le néerlandais Process Design Center (PCD) et l'université d’application de la Finlande du Sud-Est. Le consortium a reçu une subvention de 13 millions d’euros au total de la part de Spire.

Technologies de rupture

« L’introduction sur le marché de nouveaux produits chimiques et matériaux à base de plantes nécessite à la fois l’achat d’une matière première pour l’usine, le déploiement de technologies de rupture et un engagement réussi sur le marché des produits finis. Diriger le programme Impress est une opportunité fantastique pour nous de travailler avec des organisations aux vues similaires pour un avenir sans ressources fossiles », a indiqué Tom van Aken, Pdg d’Avantium.

PET

Basé aux Pays-Bas, Avantium est une société de chimie verte qui cherche à industrialiser la production de monomères issus de la biomasse non alimentaire afin de produire des plastiques comme le polyéthylène furanoate (PEF) pour remplacer son équivalent fossile, le polyéthylène téréphtalate (PET). La société travaille notamment sur un nouveau procédé catalytique appelé Mekong pour produire du monoéthylène-glycol (MEG), l’un des composants de base du PET. Le procédé Dawn intervient avant. Il permet de convertir les matières premières en sucres industriels et en lignine. Le consortium Impress vise à démontrer un nouveau concept de bioraffinerie basé justement sur l’intégration de ces deux process. Il compte également développer de nouvelles méthodes de séparation et de purification.

Top 500 des entreprises de l'emballage

Abonnés

Retrouvez le classement annuel des 500 premières entreprises de l'emballage en France

Je découvre le classement

Sujets associés

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS