[En video] Un organe a été livré par drone dans un hôpital américain

L'opération est un succès. Une transplantation de rein a été réalisée auprès d'une femme américaine grâce à une livraison par drone conçue spécifiquement. 

Partager

[En video] Un organe a été livré par drone dans un hôpital américain
1,5 % des organes de donneurs décédés n'arrivent pas à destination.

Une première dans le monde de la médecine. Un organe a été livré à une patiente hospitalisée dans le Maryland (Etats-Unis). "Un avion sans pilote de l'Université du Maryland a livré un rein de donneur aux chirurgiens du centre médical de l'Université du Maryland pour une transplantation réussie chez un patient atteint d'insuffisance rénale", a communiqué le centre de santé de l’Etat américain. L’hôpital se réjouit de ce succès qui pourrait démocratiser cette méthode de transport considérée comme "plus rapide, plus sûre et plus largement disponible que les méthodes de transport traditionnelles". La receveuse est une femme de 44 ans vivant à Baltimore. Elle a subi huit ans de dialyse avant la greffe.

L’opération s’est déroulée grâce à une coopération entre les chercheurs de l’École de médecine et les experts en aviation et en ingénierie de l'Université du Maryland, ainsi que les médecins du centre hospitalier.

Une livraison plus efficace

Le drone a été spécialement conçu pour pouvoir transporter et surveiller un organe humain. Il vole grâce à huit rotors et plusieurs groupes motopropulseurs. "Nous avons dû créer un nouveau système qui respectait la structure réglementaire de la FAA (Federal aviation administration, ndlr), qui soit capable de supporter le poids de l'organe, des caméras, des systèmes de suivi, de communication et de sécurité, au dessus d’une zone urbaine densément peuplée", a déclaré Matthew Scassero, directeur du site de test des drones au sein de l’université.

Depuis 2016, plusieurs tests avaient déjà été réalisés avec la livraison de matériels médicaux, des sérums physiologiques et un rein non viable. Pour le centre de santé du Maryland, "la logistique de transport est souvent la partie la plus compliquée du processus de greffe d'organe et le temps pendant lequel un organe reste viable tout au long d'un voyage est un problème majeur". Les vols charters sont souvent coûteux et tout retard a un impact conséquent sur la viabilité des organes. Les drones peuvent aussi favoriser le transport dans des zones reculées. Selon le United Network for Organ Sharing, qui gère le système de transplantation d'organes aux États-Unis, en 2018, environ 1,5 % des envois d'organes de donneurs décédés n'arrivent pas à la destination prévue et près de 4 % des envois d'organes ont un retard imprévu de deux heures ou plus.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS