En vidéo : pourquoi le Maroc a misé 30 millions d'euros avec la France dans l'énergie solaire

L'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN) a signé avec le groupe Alcen et le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) le 27 juillet des accords dont le but de promouvoir au Maroc les énergies renouvelables, notamment solaires. Et favoriser la transition énergétique.

Partager

En vidéo : pourquoi le Maroc a misé 30 millions d'euros avec la France dans l'énergie solaire
L'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), présidée par Mustapha Bakkoury, a signé le 27 juillet des accords pour le développement de l'énergie solaire au Maroc.

Ce partenariat doit notamment déboucher sur un investissement de 60 millions d'euros dans la société Alsolen, qui sera chargée d'ériger des centrales solaires thermiques à miroirs de Fresnel. L'Agence marocaine de presse (MAP) souligne "un partenariat d'ambition mondiale" faisant du développement des énergies renouvelables une "nécessité pour s'inscrire dans la dynamique de transition énergétique en cours."

Mustapha Bakkoury, président du directoire de MASEN, explique que ces accords doivent servir à "la promotion de la technologie solaire, en l'occurence le Fresnel". Il explique également que cette coopération doit servir au développement de projets pour "des zones éloignées de tout réseau, répondre à des nécessités industrielles et des besoins autres que l'électricité, à savoir la chaleur ou la climatisation."

De son côté, Daniel Verwaerde, PDG du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), relève une double valeur ajoutée à ce partenariat qui selon lui va avoir "une véritable expérience industrielle de l'utilisation des technologies solaires thermodynamiques". Il explique aussi que cela va permettre aux partenaires de "progresser et de posséder des technologies qui auront toujours une génération d'avance sur la concurrence".

R.L.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS