L'Usine Maroc

En vidéo: le projet fou de tour géante à Casablanca de Tarek Bin Laden designée par deux Français

,

Publié le , mis à jour le 09/12/2014 À 08H00

Le saoudien Tarek Bin Laden se propose de construire une tour géante de 540 mètres à Casablanca. Ce bâtiment, le plus haut de toute l'Afrique, serait situé dans le futur quartier financier Anfa. Son design revient à deux Français. Instantané avec cette vidéo.

En vidéo: le projet fou de tour géante à Casablanca de Tarek Bin Laden designée par deux Français
La tour Mohammed VI encore au stade de pré-concept avec ses 540 mètres serait la plus haute d'Afrique.

Une tour géante de 114 étages (le nombre de sourates du Coran !) et 540 mètres à Casablanca… c'est le "rêve" du saoudien Tarek Bin Laden et il le fait savoir en vidéo (voir ci dessous). Ce bâtiment à l'allure infinie qu'il se propose de construire serait planté au cœur du futur quartier financier Anfa, non loin du centre-ville.

Cette tour qui n'en est encore qu'au stade de pré-concept coûterait au moins 1,5 milliard de dollars. Elle serait la plus haute de tout le continent africain. Et s'inscrit dans la lignée d'un ensemble de projets au Moyen Orient et en Afrique réunis sous le nom Al Noor (la lumière). Il s’agit notamment d’un pont au-dessus de la Mer rouge entre Djibouti et le Yemen et de villes nouvelles articulées autour de grandes tours.

Au Maroc, le quartier d’Anfa situé sur l’ancien aéroport de la ville, fréquenté en son temps par Saint Exupery, va voir naître d’ici à 2016-2017 un ensemble d’immeubles de bureaux, de services et d’habitations qui comprendra notamment le bourse ou Casablanca Finance City Authority. Le groupe Finance.com (BMCE, Meditel…) veut notamment y établir son siège dans une tour de 50 étages. C'est donc là que Bin Laden veut planter sa tour.

Ce projet est porté par l'homme d'affaires saoudien Tarek Bin Laden agé de 67 ans (et un des nombreux demi-frères d’Oussama Ben Laden) via sa société MED LLC basée à Dubaï. Le concept en revient au designer et homme d'affaires français Amédée Santalo. L'architecte étant Denis Valode.

Le gratte-ciel abriterait d’innombrables galleries commerciales, bureaux, espaces de services et autres hôtels de luxe.

Selon la communication (voir vidéo), cette future tour géante de "Casa" portant le nom provisoire Noor s’appellerait in fine Mohammed VI, du nom du roi du Maroc. Pour mémoire, le bâtiment le plus haut de la ville blanche est aujourd'hui la grande mosquée Hassan II surplombant l’océan du haut de ses 201 mètres.

A noter que la riche famille Bin Ladin est déjà présente au Maroc via son groupe de BTP Saudi BinLadin, un des plus importants de la région MENA. Celui-ci s'est associé à l'entreprise marocaine TGCC notamment au sein du promoteur immobilier Garan pour un projet de ville nouvelle sur 250 ha près de Bouskoura en périphérie de Casablanca. Mais Saudi Binladin n'est pas associé, à ce stade, au projet de tour de Casablanca mené par Tarek Bin Laden à titre personnel.

Pierre-Olivier Rouaud

 

NB : La vidéo n'est plus duplicable pour des raisons de droits d'auteur. Elle reste consultable néanmoins sur YouTube.

 

 

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

21/12/2014 - 20h40 -

Infomédiaire Maroc cette semaine à fait passer un article dans lequel le Maroc au niveau administratif n'a en rien été abordé par ce projet et que rien n'est donc à ce jour engagé ni par consultation de possibilités. le Groupe Binladin semble mettre les cheveaux avant les charrues au niveau communication...
Répondre au commentaire
Nom profil

10/12/2014 - 20h04 -

Où avez vous vu un promoteur "privé" investir dans des infrastructures "publiques" ? Je crois que c'est plus du ressort de l'état de construire les infrastructures susceptibles d'attirer ce genre d'investissement pas le contraire.
Répondre au commentaire
Nom profil

09/12/2014 - 23h38 -

Beau projet mais si cette somme pouvait être investie ailleurs comme pour redresser les infrastructures de grande nécessité: hôpitaux, écoles routes... et surtout la construction des centres de support social en milieux défavorisés, enfin, tout ce qui pourrait redorer l'image du Maroc et rétrécir le gap entre le pauvre et le riche et pourrait contribuer à élargir la bande du consommateur moyen au niveau de la pyramide sociale et qui représente le moteur pour un développement durable.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte