Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[En vidéo] Le Mil Mi-14, l'hélicoptère russe amphibie, reprend du service

Rémi Amalvy , , ,

Publié le

Vidéo Développé dans les années 60 pour assister l'armée soviétique dans ses missions maritimes, le Mil Mi-14 est un hélicoptère amphibie. Une particularité qui lui a permis de s'exporter à l'international. Son constructeur envisage même de relancer sa production.

[En vidéo] Le Mil Mi-14, l'hélicoptère russe amphibie, reprend du service
Un Mi-14 polonais
© wikimedia/Konflikty.pl

Hélicoptère lourd développé dans les années 60 par le constructeur russe Mil, le Mi-14 a été conçu afin d’ajouter une composante "amphibie" au Mi-8, appareil principalement utilisé dans des tâches maritimes, comme les missions de recherche et sauvetage et la lutte anti-sous-marine. Il entre en service dans l’armée soviétique en 1973.

Sa particularité est donc de pouvoir flotter sur l’eau. Pour cela, il dispose de trois flotteurs ainsi que d’un fuselage en forme de coque de bateau, spécialement traité pour limiter la corrosion. De quoi lui garantir une relative sécurité lors de longs vols au-dessus de l’eau, en particulier si des problèmes mécaniques surviennent. Cependant, l’erreur de pilotage ne pardonne pas, comme il est possible de le voir dans la vidéo ci-dessous d'Aeronews TV. En cas d’extrême urgence, un radeau de sauvetage est également présent dans le cockpit.

La version de base du Mi-14, destinée à la lutte anti-sous-marine, peut emporter un équipage de quatre personnes, une torpille, huit bombes de 250 kg ou vingt de 50 kg, ainsi que 32 soldats ou 4 000 kg de fret. Elle fut déclinée en différents modèles : chasseur de mines, sauvetage, transport et bombardier d’eau anti-incendie.

L’appareil est toujours en service. Russian Helicopters (le nouveau nom du constructeur) réfléchirait d’ailleurs à relancer sa production.

Entre 1973 et 1986, 273 unités toutes variantes confondues ont été vendues. A la Russie bien sûr, mais également à d’autres pays comme Cuba, la Corée du Nord, ou la Lybie.

 

Retrouvez l’article intégral sur le site d’Aeronews.tv, première web-TV consacrée à l’aéronautique

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle