[En vidéo] Kanawa, le nouveau câble sous-marin déployé par Orange pour connecter la Guyane

Pour sécuriser l'accès à internet et augmenter la capacité du réseau de la Guyane française, Orange a déployé un nouveau câble entre la Martinique et Kourou (Guyane française). L'Usine Nouvelle s'est rendue à une des étapes de l'installation du câble : l'atterrissement. Cette phase permet de connecter le câble sous-marin au réseau terrestre. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[En vidéo] Kanawa, le nouveau câble sous-marin déployé par Orange pour connecter la Guyane
Le câble Kanawa relie la Guyane à la Martinique. Il a une capacité de 10 térabits par seconde.

Le soleil est a peine levé sur les plages de Guyane mais l’activité y est déjà soutenue. Les opérateurs de l’entreprise de télécom Orange travaillent depuis 5 heures du matin pour relier un câble de fibre optique sous-marin à la terre.

Le câble Kanawa de 1 746 kilomètres relie désormais la Martinique et la Guyane. Lorsqu'il sera opérationnel, en janvier 2019, il permettra d’assurer une meilleure connexion à cette dernière, et sera une sécurité de plus en cas de panne des autres câbles alimentant cette région française d'outre-mer : l'Americas 2 et le SG-SCS.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les premières études ont commencé en 2015. Depuis, de très nombreuses étapes ont été achevées pour arriver à celle de l'atterrissement. Une étude des fonds marins, la fabrication du câble, l’affrètement du navire et des équipes, la pose du câble sur les fonds marins…Si Kanawa est fabriqué par Alcatel submarin networks, l’opération est menée par Orange Marine, spécialisée dans l’installation et la maintenance des câbles sous-marins.

La dernière partie à relier

L’Usine Nouvelle a assisté à l’atterrissement du "short end" sur la plage de Kourou en Guyane française, soit la dernière partie du câble à relier à la terre. Les plages du pays sont en pente douce sur 24 kilomètres. Ainsi le câble a dû être enterré sur toute cette distance à 15 mètres de profondeur jusqu’à la côte. Le risque principal est l’activité des pêcheurs qui pourraient arracher le câble.

Il est ensuite mis sous la terre ferme sur 70 mètres pour etre joint au câble d'une station de télécom. La réalisation du joint peut prendre jusqu’à 16 heures, tandis que l'enfouissement du câble dure entre 20 et 25 jours. Le même atterrissement sera réalisé en Martinique, à Shoelcher début novembre. Les tests de connexion et de qualité pourront ensuite débuter.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS