Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

En vidéo : à la COP22 , le discours de John Kerry pour qui l'Accord de Paris est un cadre "conçu pour durer"

, ,

Publié le

A la tribune de la COP22 ce mercredi, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a passionnément défendu l'Accord de Paris. Dans une sorte de testament politique, prenant le contrepied des positions du président américain élu Donald Trump.

En vidéo : à la COP22 , le discours de John Kerry pour qui l'Accord de Paris est un cadre conçu pour durer
John Kerry à la COP22, le 16 novembre

Le secrétaire d'État américain est intervenu à la COP22 ce mercredi 16 novembre. Il a fermement défendu l'Accord de Paris sur le changement climatique et son application.

"Personne ne pouvait imaginer les progrès réalisés", a pointé le responsable américain soulignant que la communauté internationale n'avait jamais été aussi soudée sur le sujet.

"Personne ne devrait douter que la majorité des américains savent que le changement climatique arrive" a-t-il lancé, prenant à mots couvert le contrepied du futur président élu Donald Trump aux vues considérées comme climato-sceptiques.

"On ne peut pas penser que ce qui est en cours peut être renversé", a aussi souligné John Kerry pointant les investissements massifs y compris de l'Inde ou de la Chine dans les énergies vertes. Le marché se dirige vers l'énergie propre et aucune nation ne peut aller bien au plan économique sans prendre en compte l'explosion des cleantechs, selon lui.

Indiquant aussi qu'en matière de changement climatique, "le temps n'était pas avec nous". L’Accord de Paris est un cadre "conçu pour durer" pour John Kerry qui "ne pense pas qu’on puisse revenir sur les engagements des États-Unis", à savoir une réduction des émissions de CO2 américaines de 26 à 28% en 2025 par rapport à 2005. Il s'est prononcé par ailleurs pour la fixation d'un prix du carbone.

"Je ne peux spéculer ici sur les politiques que notre président élu va mener. (...) Ce que je peux vous dire est ceci : certaines questions prennent un aspect bien différent, quand vous êtes au pouvoir, de l'aspect qu'elles avaient pendant la campagne", a pointé John Kerry.

Par ailleurs, plus de 360 entreprises, américaines surtout, parmi lesquelles Kellogg's, Gap, DuPont, HP, Nike ou Mars, ont adressé une lettre à Donald Trump ce 16 novembre pour lui demander de respecter l'Accord de Paris.

Pierre-Olivier Rouaud

L'intervention de John Kerry à la COP22, mercredi 16 novembre (en anglais)

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle