En route vers l'université d'été du Medef

Depuis hier, mercredi 31 août 2011, l'organisation patronale tient son université d'été sur le campus d'HEC, à Jouy-en-Josas. Pour cette deuxième journée, l'Usine Nouvelle a décidé de vous faire vivre l'événement du point de vue du simple visiteur. Première étape : le trajet en navette et des choses entendues ici ou là.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

En route vers l'université d'été du Medef

Avenue Bosquet à Paris. Départ matinal. Une femme portant un t-shirt rouge estampillé "Villages et planète. Objectif B20" rabat hommes au costard et femmes en escarpins dans un énorme bus en direction de Jouy-en-Josas. C'est sur le campus d’HEC, à quelques dizaines de kilomètres de la capitale, que se déroule pendant trois jours l'université d'été du Medef. Certains s’échappent mais la plupart monte dans une des quatre navettes mises à disposition.

Dans le bus, il y a trois camps. Les chanceux qui connaissent ou reconnaissent un des voyageurs, ceux qui se réfugient derrière leur Blackberry et ceux qui dorment. Le ronronnement du moteur est ponctué par quelques chuchotements. L’assistante d’administration Sophie Nunes représente le Medef International. Elle parle avec son chargé de projet Amérique sur le déroulement de la journée à leur stand. "Vous comprenez, nous sommes un peu à l’ombre du Medef. Nous avons un système d'adhésion différent et nous voulons faire connaître notre mission : aider les entrepreneurs à s’installer à l’étranger", explique-t-elle.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un rang devant, il y a Nicolas, un bloggeur politique sur "Blog ‘n troll". Il a été invité comme une centaine d’autres pour couvrir l’université d’été du Medef. Christian Deblois, lui, est là pour "prendre le pouls". Il représente la filiale de valorisation de l’Université de technologie de Compiègne. "Chez nous, le premier trimestre était bon. Avec la crise, nous ne savons pas si les entreprises se réveillent ou vont de nouveau tomber en sommeil. Je viens ici sentir la tendance dans le domaine de l’innovation et de l’investissement", précise le quinqua.

Le bus ralentit. Après les champs de la grande couronne parisienne, les embouteillages annoncent l'arrivée au campus. Le groupe des endormis se réveille. Il est temps de commencer cette journée à l’université d’été "Villages et planète. Objectif B20".

Par Morgane Remy, envoyée spéciale à l'université du Medef

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS