Tout le dossier Tout le dossier

En Roumanie, la fin de la crise se fait attendre

Depuis 2008, la crise a fait plonger la consommation dans le pays qui a adhéré en 2007 à l’Union européenne

Partager
En Roumanie, la fin de la crise se fait attendre

Dans les rues de Bucarest, les pancartes électorales des grands partis du PSD (sociaux-démocrates) et du PDL sont là pour rappeler à presque chaque carrefour l’enjeu des élections européennes du 25 mai. "Les Roumains ne sont pas vraiment passionnés par l’élection", estime Christophe Benzimra, le patron de Plexirom, une PME de 120 personnes à une soixantaine de kilomètres de Bucarest. Sept ans après, l’adhésion du pays à l’Union européenne en 2007 semble loin.

"L’adhésion a été très bénéfique pour les exportateurs. Cela nous a permis de gagner en trésorerie et en flexibilité car le camion peut partir n’importe quand vers la France sans passer par des procédures de douanes ", reconnait Christophe Benzimra, qui fabrique des tablettes et des présentoirs en plexiglas pour les magasins. Mais les gains de l’adhésion restent limités. Pour le chef d’entreprise français installé depuis vingt ans à Bucarest, "les prix ont eu tendance à augmenter pour les Roumains et malgré l’adhésion à l’UE, la corruption n’a pas véritablement reculé et reste un problème important ".

La foi dans l'Europe

La crise est surtout venue mettre un coup d’arrêt au décollage du pays. Jusqu’en 2008, le fort développement du pays a poussé les salaires à la hausse. "Malgré des hausses annuelles de 6 à 8 %, le turn-over était de près de 30 % dans l’usine", raconte Christophe Benzimra. La flambée des salaires est retombée avec la crise. Dans l’usine de Plexirom, les ouvriers gagnent 150 euros nets par mois, un niveau proche de celui des grandes villes de Chine. Malgré un taux de chômage faible de 7 %, la consommation des ménages s’est effondrée. Et, alors que le marché automobile roumain représentait 340 000 véhicules vendus en 2008, seules 82 000 voitures ont été vendues en 2013. Depuis le début de l’année, des petits signes de redémarrage commencent à se faire sentir. Mais "les entreprises qui ont misé sur le marché roumain sont dans une situation difficile", reconnait Christophe Benzimra, qui a vu l'export passer de 50 % à 75 % de son activité, en profitant notamment de la baisse de la monnaie locale par rapport à l’euro.

Les Roumains n’en ont pas pour autant perdu foi dans l’Europe. Sorin Buse, directeur général du Renault Technologie Roumanie, est de ceux-là. "Les élections européennes sont importantes pour les Roumains car nous nous sommes toujours sentis appartenir à l’Europe, ce n’est qu’un accident de l’histoire qui nous a placé du mauvais côté", estime l’ingénieur revenu en Roumanie il y a cinq ans. Pour lui, l’Europe est un plus. "Beaucoup de choses ont changé, surtout dans les mentalités ", veut croire Sorin Buse.

Solène Davesne, en Roumanie

PARCOURIR LE DOSSIER

Editorial

L'industrie made in Europe

Dirigeants

Tom Enders, Pierre Gattaz, Laurence Parisot : ces patrons qui s'engagent pour les élections européennes

Energie

Selon Gérard Mestrallet, "nous avons assisté à une balkanisation de l'Europe"

Aéro - Spatial

"L'Europe doit revoir le partage des rôles entre les industriels et les agences spatiales", affirme François Auque

Éco - social

"Nous avons besoin de plus d'Europe", selon Jean-Pierre Clamadieu

Social

Selon Patrick Maillot, "sans le comité européen, les salariés des petits pays n'auraient pas obtenu certains droits"

Industrie

Selon Christophe Rupp-Dahlem, "il y a une inflexion de l'administration bruxelloise sur la réindustrialisation depuis trois ans"

Conjoncture

Selon Arsène Miletic, "Erasmus m'a appris que j'étais exportable, que je pouvais partir seul dans un autre pays"

Social

Selon des travailleurs polonais, "en France, nous sommes mieux payés, et les conditions de travail sont meilleures"

Éco - social

Selon Raymond Bach, "l'Europe pourrait sécuriser nos approvisionnements"

Social

L’Europe sociale : les projets existent, mais la volonté manque 

Transformation numérique

Pourquoi la souveraineté numérique devrait être au coeur des européennes

Semi-conducteurs

L'Europe ne fait rien pour soutenir la production dans les semi-conducteurs, s'indigne la profession

Transformation numérique

Protection des données personnelles et croissance, les priorités numériques des candidats aux Européennes

Transformation numérique

Facebook dépoussière le bouton "I'm a voter" pour les élections européennes

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

973 - EDF RENOUVELABLES

Contrat pour l'opération-maintenance d'un parc photovoltaïque en Guyane.

DATE DE REPONSE 08/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS