Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

« En renégociant les 35 heures, nous avons sauvé 600 emplois »

Publié le

Vidéo

« En renégociant les 35 heures, nous avons sauvé 600 emplois »

Pour L’Usine Nouvelle TV, Guy Maugis, président de Robert Bosch France, donne sa vision de la compétitivité dans le secteur de l’automobile et revient sur le sort de l’usine de Vénissieux. « Je n’ai aucun regret d’avoir renégocié les 35 heures sur le site car il le fallait. Sinon l’entreprise aurait fermé en 2005. Nous avons préservé 600 emplois pendant sept ans. Sept ans, c’est peu pour certains, mais c’est déjà ça ».





Guy Maugis (Bosch) au Mondial de l'Automobile 2010
envoyé par usinenouvelle.


Pour autant, l’usine de Vénissieux devrait bientôt fermer ses portes. « Le problème est que l’usine fabrique depuis 2004 des pompes diesel, un produit qui arrive en fin de vie du fait du passage aux normes de consommation Euro 5. Qu’est ce qu’on va mettre à la place ? Compte tenu des surcapacités en Europe et de la nécessité de faire baisser les coûts, on a du mal à rester compétitif en France » Sur le sujet, il reconnaît le léger retard de la France par rapport à l’Allemagne. Selon lui, il y a urgence à « diminuer les coûts salariaux en France, 5% plus chers qu’outre-Rhin, alors qu’ils étaient 20% inférieurs il y a dix ans ». Une dérive imputable à la hausse des charges sociales et des salaires, des domaines où l’Allemagne est très vertueuse depuis dix ans. « Si on veut rester compétitif, on n’a pas d’autre choix que celui de converger. Même si on sait qu’on ne pourra jamais rivaliser face à la Chine ou l’Inde, on se doit de le faire face à nos voisins européens ».

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

06/10/2010 - 22h22 -

Petite erreur dans l'analyse. Pour être performant, PSA et RENAULT doivent tout simplement faire en sorte que 80% des éléments d'une voiture soient sous-traités dans un pays à bas coût comme les allemands. Donc, envoyons la sous-traitance automobile au Magreb. CQFD
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle