En redressement judiciaire, Sillia VL doit chercher un repreneur

L’assembleur de panneaux solaires Sillia VL, issu de la reprise de l’usine Bosch à Vénissieux (Rhône), a été placé en redressement judiciaire. L'entreprise dispose de six semaines pour trouver un repreneur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

En redressement judiciaire, Sillia VL doit chercher un repreneur

La filière solaire française brille par éclipses. En voici une nouvelle illustration. En cessation de paiement, l’assembleur de panneaux solaires Sillia VL, situé à Vénissieux (Rhône), a été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon le 1er mars, avec une période d’observation de six semaines.

L’entreprise présidée par Bruno Cassin est issue de la reprise en juin 2014 de l’usine Bosch à Vénissieux. Elle emploie 134 personnes sur ce site et 44 à Lannion (Côtes d'Armor). Malgré "une remontée progressive de son plan de charge", selon Bruno Cassin, Sillia VL ne s’est pas remise d’une première année d’activité "particulièrement difficile". Année où elle a entièrement consommé la subvention d’équilibre octroyée par Bosch.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En 2016, son chiffre d’affaires s’est élevé à 67 millions d’euros. "Aujourd’hui, nous avons un potentiel commercial estimé à une année et demi d’activité, affirme Bruno Cassin. Ces derniers mois, nous n’étions pas loin de l’équilibre."

Sillia VL est à la recherche de partenaires industriels et commerciaux "solides pour faire face à ses fluctuations de trésorerie". Des synergies pourraient être trouvées avec des partenaires asiatiques dans le domaine photovoltaïque.

Le projet de production de tuiles solaires, en partenariat avec Imerys, est lui au point mort. Une première ligne de prototype a été mise en place à Vénissieux. Ce produit est en cours de certification. Cette activité pourrait fournir du travail à une vingtaine de personnes.

Vincent charbonnier

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS