Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

En plein "dieselgate", Volkswagen ravit la place de premier constructeur mondial à Toyota

Julie Thoin-Bousquié , ,

Publié le

Jamais Toyota n'avait cédé sa place de premier constructeur mondial depuis 2008. Mais le constructeur japonais s'est fait déborder par Volkswagen, dont la stratégie de développement lancée par son ancien président Martin Winterkorn porte pleinement ses fruits. 

En plein dieselgate, Volkswagen ravit la place de premier constructeur mondial à Toyota
Volkswagen a surfé en 2016 sur les marchés chinois et nord-américain, où le groupe a enregistré une croissance à deux chiffres.
© Kacper Pempel / Reuters

Le scandale du "dieselgate" n’a pas fait trembler Volkswagen. Malgré une image ternie par l’affaire des moteurs truqués, le constructeur allemand a réussi en 2016 à détrôner son concurrent Toyota de la place de premier constructeur mondial d’automobiles. Le fabricant japonais a annoncé lundi 30 janvier avoir vendu 10,18 millions de véhicules dans le monde en 2016, soit une légère croissance de 0,2% par rapport à l’année précédente. Une progression insuffisante pour distancer Volkswagen : début janvier, l’Allemand avait annoncé avoir vendu 10,3 millions de véhicules, en hausse de 3,8% par rapport à 2015.

Volkswagen occupe ainsi pour la première fois la place de numéro un mondial. Toyota, de son côté, n’avait jamais cédé son rang depuis 2008, à l’exception de 2011. Le constructeur japonais avait essuyé cette année-là les conséquences du tsunami qui avait frappé le nord-est du Japon. A l’image de ses concurrents locaux, Toyota avait vu sa production ralentir en raison d’une pénurie de pièces détachées liée à la destruction des usines de certains fournisseurs japonais. 

Progression à deux chiffres pour Volkswagen

Pour les deux constructeurs, le cœur de la bataille s’est joué sur les marchés chinois et nord-américain. En Chine, comme aux Etats-Unis, Volkswagen a enregistré l’année dernière des progressions à deux chiffres. +20,3% sur le sol américain grâce au succès du lancement de la Golf Alltrack et du renouvellement de la Passat, indique le constructeur dans un communiqué de presse, et +28,7% sur le marché chinois, "le plus important marché en termes de ventes" du groupe.

Ces résultats sont à mettre en perspective avec la stratégie mise en œuvre par un certain Martin Winterkorn, président du directoire de Volkswagen de 2007 à 2015. Dès son arrivée, l’homme avait manifesté sa volonté de devenir numéro un mondial, dans le cadre du plan "Stratégie 2018". Ironie du sort, Martin Winterkorn est désormais soupçonné de fraude par la justice allemande dans le cadre du scandale des moteurs truqués de Volkswagen.

Toyota recule aux Etats-Unis

A l’inverse, la situation est plus compliquée sur le marché chinois pour Toyota. Le constructeur japonais a par ailleurs enregistré un recul de 2% des ventes sur le marché américain en 2016. Au total, les ventes mondiales hors Japon, de Toyota, Lexus, Daihatsu (mini-véhicules) et Hino (poids lourds), ont accusé un recul de 0,5% l’année dernière, selon les résultats donnés par le groupe lundi 31 janvier.

Et la situation pourrait se compliquer par la suite aux Etats-Unis pour le constructeur japonais. Celui-ci va devoir composer avec l’arrivée de Donald Trump à la tête de la Maison Blanche. Le milliardaire a en effet fait du Japon et de ses entreprises une de ses cibles favorites, l’accusant d’envahir le marché américain avec ses produits compétitifs. Pris personnellement pour cible dans un tweet assassin du nouveau président, Toyota a promis début janvier d’investir 10 milliards de dollars d'investissements aux Etats-Unis sur les cinq années à venir.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle