L'Usine Energie

En Norvège, la banquise fait place au pétrole

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En Norvège, la banquise fait place au pétrole
Oslo a annoncé que les frontières administratives de la banquise allaient être redéfinies. Elles reculent sous l’effet du réchauffement. « Il est important de disposer de connaissances actualisées sur l’emplacement géographique des zones fragiles (…). J’ai demandé à l’Institut polaire norvégien de mettre à jour ses calculs », a expliqué Tine Sundtoft, la ministre de l’Environnement. Cette annonce est une opportunité pour l’industrie pétrolière et l’économie norvégienne. Il serait possible d’ouvrir de nouvelles zones de prospection. En effet, depuis 2013, un accord interdit de délivrer des permis d’exploration aux abords de la banquise. En repoussant cette limite dans la partie septentrionale, de nouvelles zones deviennent accessibles.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte