Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

En Normandie, Aptar Pharma révolutionne l’aérosol pour asthmatiques

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le

C'est sur son site industriel de Normandie que le fabricant de sprays et aérosols Aptar Pharma résiste à la guerre des prix dans le secteur du médicament. En misant sur l'innovation.

En Normandie, Aptar Pharma révolutionne l’aérosol pour asthmatiques © Aptar Pharma

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

A Val de Reuil, en Normandie, un campus de 118 000 mètres carré, dont 30 000 de bâtiments, s'étend non loin de Sanofi et Johnson&Johnson. Mais pas une trace de médicament dans cette production. Car c'est ici que se trouve le site historique d'Aptar Pharma, la division santé du groupe americain Aptar, spécialiste des systemes d'administration (pompes, sprays...). Un site inauguré en 1990 avec l'appui du laboratoire GSK d'Evreux, qui souhaitait qu'un spécialiste lui fournisse des pompes pour ses ventolines.

Depuis, Aptar Pharma est devenu numéro un mondial dans les sprays pour l'allergie, et dans les aérosols pour la bronchite chronique et l'asthme. Avec un chiffre d'affaires de 554 millions de dollars en 2011. Et la France reste de loin le premier de ses sept sites industriels: ici sont testés, moulés et assemblés chaque année près de 600 millions de systèmes d'administration.

Autant de brevets déposés qu'EDF

Si ses clients sont des laboratoires pharmaceutiques, Aptar Pharma refuse d'être considéré en sous-traitant. Ne voulant pas entrer dans une guerre des prix avec les façonniers, il développe ses propres produits grâce à son centre R&D de 100 personnes situé à quelques mètres de la production. Et dépose chaque année en France autant de brevets qu'EDF. "6% de notre chiffre d'affaires est investi en R&D, contre 1 à 3% chez nos concurrents", affirme Pierre Carlotti, directeur marketing et communication.

Des dispositifs électroniques ou injectables

Reste un environnement difficile. La pharmacie souffre à cause de l'expiration de ses brevets, et les generiqueurs font appel à ses services mais augmentent la pression sur les prix... Pour y faire face, l'entreprise mise sur la diversification. En 2008, elle a investi 15 millions d'euros dans une quatrième unité de production, destinée à industrialiser de nouveaux produits. Ce qui devrait générer vingt créations d'emploi cette année. Et surtout lui permettre de proposer des dispositifs à forte valeur ajoutée. Comme des "eDevices", des sprays nasaux dotés d'électronique, capables de donner le nombre de doses restantes et d'empêcher la réutilisation du produit dans les trente minutes.

Ils pourraient arriver sur le marché en 2013. Autre marché d'avenir pour Aptar Pharma: les produits permettant d'injecter vaccins et traitements d'immunothérapie. Pour y mettre un pied, le groupe vient donc de faire l'acquisition, pour 165 millions de dollars, de Stelmi, le numéro trois mondial des caoutchoucs pour injectables. Hasard? C'est encore une société française, basée à Villepinte.

Le caoutchouc pour se différencier des concurrents
Sur le site d'Aptar Pharma au Val de Reuil, on ne produit pas seulement des valves et pompes. Mais aussi des élastomères! 2,7 milliards de joints sont fabriqués par an, dans un bâtiment à part. Un savoir-faire très différent, sans salle blanche, mais stratégique. "Nous sommes le seul fabricant de valves à développer et fabriquer nos joints, cela nous a beaucoup aidé à gagner des parts de marché", assure Guillaume Brouet, le directeur R&D d'Aptar Pharma. Car cette unité dispose aussi de son propre labo R&D. De quoi rassurer GSK sur l'étanchéité du caoutchouc de ses ventolines...

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle