En Moselle, François de Rugy réaffirme son intention d’arrêter les quatre dernières centrales au charbon

En déplacement sur la centrale thermique Emile Huchet de Saint-Avold (Moselle), le ministre de la Transition Ecologique, François de Rugy, a réaffirmé, mercredi 31 octobre, sa volonté d’arrêter les quatre dernières tranches au charbon encore actives en France. Sur le site lorrain exploité par l’allemand Uniper, environ 150 emplois directs et indirects seraient menacés à l’horizon 2022.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

En Moselle, François de Rugy réaffirme son intention d’arrêter les quatre dernières centrales au charbon
Le ministre de la Transition Ecologique, François de Rugy, et sa secrétaire d’Etat Emmanuelle Wargon ont visité la centrale thermique Uniper de Saint-Avold (Moselle).

Sur le front des centrales au charbon, le gouvernement ouvre le dialogue avec les salariés, mais maintient les projets de fermeture. En déplacement ce mercredi 31 octobre sur la centrale thermique Emile Huchet de Saint-Avold (Moselle), le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, et sa secrétaire d’Etat Emmanuelle Wargon ont réitéré l’engagement pris il y a un an.

A LIRE AUSSI

Fermeture des centrales, ce qu’en pense l’Autorite de sûreté du nucléaire

Les quatre unités de production d’électricité à partir de charbon encore en activité en France seront fermées à l’horizon 2022. Saint-Avold et Gardanne (Bouches-du-Rhône) sont exploitées par le géant allemand Uniper, tandis que Cordemais (Loire-Atlantique) et Le Havre (Seine-Maritime) appartiennent à EDF.

A LIRE AUSSI

La centrale EDF de Cordemais se cherche un avenir hors du fioul et du charbon

Reçus par Luc Poyer, président d’Uniper France, les deux ministres du gouvernement Macron ont échangé avec l’intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CGT, FO. Ils ont également rencontré des salariés du site qui emploie 132 personnes en CDI et une centaine de salariés en sous-traitance. "Nous allons travailler avec l’intersyndicale avec laquelle nous avons noué de premiers échanges et accompagner l’économie du territoire en vue de développer des activités nouvelles, pas uniquement dans le secteur de l’énergie", a déclaré le ministre d’Etat. La fermeture de la tranche au charbon de 600 mégawatts inaugurée en 1981 à Saint-Avold entraînerait la suppression de 150 emplois environ.

Pas de nouveaux cycles au gaz

Interrogé sur la possibilité de construire une nouvelle unité à cycle combiné gaz (CCGT) – la centrale lorraine en compte deux pour une puissance totale de 830 mégawatts – François de Rugy s’est montré ferme. La révision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), attendue d’ici la fin de l’année, n’autorisera pas la construction de nouveaux CCGT. "Notre politique consiste à diminuer la part des énergies fossiles, même si les cycles combinés gaz émettent moins de CO2 que les centrales au charbon", a exposé le ministre.

Quatre unités CCGT avaient été initialement prévues à Saint-Avold. Seules deux avaient été construites et inaugurée en 2010 en raison du contexte économique tendu, a rappelé le directeur de la centrale Emile Huchet Thomas Amery. Pour autant, Jean-Pierre Damm, représentant FO et porte-parole de l’intersyndicale du site n’en démord pas : "Notre combat, c’est un projet industriel au gaz, mais aussi au gaz de houille qui est présent sous nos pieds".

Quant aux élus de cet ancien bassin minier, ils placent désormais leurs espoirs dans les contrats de transition écologique, une nouvelle forme d’action locale expérimentée par le gouvernement. Ce dispositif s’appliquera notamment aux quatre territoires concernés par l’arrêt de la production d’énergie à partir de charbon. Pour la députée LREM de Saint-Avold Hélène Zannier, "ce contrat permettra la mobilisation de différents fonds ministériels pour l’accompagnement social, mais aussi le développement économique". Le contrat de transition écologique de Saint-Avold, élargi à l’ensemble du bassin houiller lorrain, devrait être signé au cours du 2e trimestre 2019.

0 Commentaire

En Moselle, François de Rugy réaffirme son intention d’arrêter les quatre dernières centrales au charbon

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS