En Malaisie, Technip entre dans le capital d’une filiale de Petronas

Le groupe français spécialisé dans les services pétroliers va développer plusieurs projets avec une compagnie pétrolière contrôlée par le gouvernement de la Malaisie. Ce pays possède d’immenses gisements d’or noir et de gaz.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

En Malaisie, Technip entre dans le capital d’une filiale de Petronas

Avancée supplémentaire pour Technip, qui a multiplié les contrats internationaux ces derniers mois : le groupe français de services pétroliers a signé le vendredi 20 août des partenariats stratégiques avec Petronas, en Malaisie. Ces accords prévoient une entrée de Technip dans l’une des filiales du capital de ce groupe créé en 1974 par le gouvernement malaisien. La filiale s’appelle MHB (Malaysian Marine Heavy Engineering) et le Français devrait s’octroyer une part de son capital entre 8 % et 10 %.

Technip a déjà collaboré avec Petronas, dans le cadre d’installations en mer et sur la terre ferme en Asie.
La société d’ingénierie pétrolière, présente sur les cinq continents avec 48.000 collaborateur, va également développer des projets avec MISC, une autre filiale de Petronas : conception et construction de plates-formes en mer, l'échange d'expertise et le développement de technologies.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un quart des réserves pétrolières prouvées et 65% des réserves potentielles malaisiennes sont situées en eaux profondes

La Malaisie n’est pas souvent sous les feux de l’actualité. Elle est pourtant un pays plein d’avenir, grâce à ses copieuses ressources naturelles. Outre ses réserves de pétrole et de gaz, elle recèle les plus importants gisements d’étain au monde. Et ses forêts renferment de précieuses espèces d’arbres à bois dur.

Petronas cultive depuis longtemps des liens avec les Français…

En 2008, Total a signé un contrat de partage de production avec cette compagnie portant sur deux blocs d'exploration offshore au large de la Malaisie péninsulaire. Comme le relevait Ubifrance-Les Missions économiques en décembre 2009, il s'agit de " domaines vierges et les premiers forages sont prévus pour 2011."

Toujours selon cette agence du gouvernement français,
"plusieurs filiales de l'Institut Français du Pétrole (Beicip, Axens et Prosernat) se sont implantées en Malaisie au cours des douze derniers mois."

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS